Voile : Cammas à l'assaut du Trophée Jules Verne

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Gitana de Franck Cammas et Charles Caudrelier
Gitana de Franck Cammas et Charles Caudrelier | AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Franck Cammas et Charles Caudrelier sont partis à l'assaut du Trophée Jules Verne. Thomas Coville et ses sept équipiers ont quitté Lorient mardi après-midi et se sont élancés de Ouessant dans la nuit à l’assaut du Trophée Jules Verne. Le skipper rennais et son équipage du Sodebo Ultim 3 visent le record de Francis Joyon établi en 2017 (40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes).

Lundi, le skipper Franck Cammas avec Charles Caudrelier et son équipes du Team Gitana étaient passés en "code jaune", dernière étape avant un départ, mais ont du se raviser mardi au vu des conditions incertaines dans l’hémisphère sud. Alors qu’un départ a été annoncé pour jeudi, le démarrage du Sodebo Ultim 3 a finalement incité le Maxi Edmond de Rothschild à partir dès ce mardi soir, comme l’a annoncé Franck Cammas à 21h.

Thomas Coville devrait suivre à l’assaut du record de Francis Joyon. Le skipper de 52 ans s'élance dans la nuit de mercredi avec son équipe de sept personnes à l’assaut du Trophée Jules Verne. Le Breton espère battre le record de la course établi il y a trois ans par Francis Joyon en 40 jours 23 heures 30 minutes et 30 secondes. En concertation avec son équipe à quai, notamment Jean-Luc Nélias, Thomas Coville a considéré que cette fenêtre était la plus propice en vue de son objectif. "Tout avait l’air ok pour prendre cette fenêtre que l’on observait depuis 5 à 6 jours, qui est excellente pour le temps de passage à l’équateur, mais aussi pour l’Atlantique sud", explique-t-il dans les colonnes de Ouest-France.

Une fenêtre favorable au départ

Un raisonnement corroboré par son homme à terre, Jean-Luc Nélias. "Une bonne fenêtre, sur laquelle nous travaillons depuis samedi dernier, se présente, ce serait dommage de la rater", confirme Jean-Luc Nélias. "On ne trouve pas toujours de bons créneaux dans le Golfe de Gascogne à cette époque de l’année, il faut saisir toutes les opportunités."  En partant dans cette fenêtre, l’équipage du Sodebo Ultim 3 envisage un temps de passage à 5 jours à l’Equateur et une navigation favorable ensuite dans l’Atlantique sud.

Afin d’être en mesure de partir, l’équipage a d’abord dû s'atteler à réparer la dérive et le foil tribord du trimaran, endommagés le 8 octobre dernier dans un choc avec un OFNI. "L’équipe technique a fait un travail formidable pour boucler ces réparations dans un temps record et livrer vendredi dernier le bateau à 100% de ses capacités, nous avons gagné dix jours par rapport au timing prévu", indique Jean-Christophe Moussard, manager du Team Sodebo, sur le site du Trophée Jules Verne. Les huit hommes ont quitté la base du Team Sodebo, à Lorient, vers 15h30 mardi, avant de mettre cap vers la ligne de départ située entre le phare de Créac’h, à Ouessant, et celui du cap Lizard, au sud-ouest de l’Angleterre, qu'ils devaient franchir dans la soirée.

Trophée Jules Verne