Francis Joyon idec sport
Francis Joyon sur son maxi-trimaran Idec Sport | Trophée Jules Verne

Trophée Jules Verne - Francis Joyon et son équipage ont passé le cap de Bonne Éspérance

Publié le , modifié le

Partis le 16 décembre dans leur tentative de record du tour du monde en équipage, Francis Joyon et son équipage ont passé le cap de Bonne Espérance. Avec une vitesse moyenne de 36,6 noeuds sur ces dernières 24 heures, ils ne comptent plus que 21 heures de retard sur le temps de référence.

Le maxi-trimaran Idec Sport de Francis Joyon, lancé dans le Trophée Jules Verne du record du tour du monde à la voile en équipage, a doublé le cap de Bonne Espérance, à la pointe sud de l'Afrique, dans la nuit de mercredi à jeudi avec 21 heures de retard sur le temps de référence, a indiqué son équipe au sol. "Pointés au cap de Bonne Espérance après 12 jours 19 heures et 28 minutes de mer depuis le départ de Brest (France), ils concèdent aujourd'hui moins d'une journée de retard (21 h et 40 min) face au détenteur de ce Trophée planétaire, Banque Populaire V mené par Loïck Peyron" lors de son record en 2011-2012, selon le communiqué.

La fusée Joyon

Mais avec une vitesse moyenne de 36,6 noeuds au cours des dernières 24 heurex et des pointes dépassant les 40 noeuds, le retard pourrait être comblé à vitesse grand V par Joyon et son équipage. Leur bateau Idec Sport a avalé 879 milles en un jour, soit la meilleure progression journalière de l'histoire du Trophée Jules Verne. En 2011-2012, Banque Populaire V avait réussi à parcourir jusqu'à 811 milles en une journée. Une bonne nouvelle donc pour Joyon, d'autant que son équipe au sol précise "qu'Idec Sport accélère dans des conditions et un angle de vent idéals pour parcourir de longues distances à une vitesse moyenne de l'ordre de 35 noeuds". De quoi rêver de rattraper rapidement le léger retard pris sur le record de Loïck Peyron, datant de 2012 (45 jours 13h et 42 min).

francetv sport @francetvsport