Transat Jacques Vabre bateau Sodebo
Sodebo, le maxi-trimaran skippé par Thomas Coville et Jean-Luc Nélias | MaxPPP - Photo PQR - Ouest France

Sodebo repasse en tête sur la Transat Jacques Vabre

Publié le , modifié le

Sodebo, le maxi-trimaran skippé par Thomas Coville et Jean-Luc Nélias, est repassé en tête dimanche dans la catégorie Ultime de la Transat Jacques-Vabre, Macif (François Gabart/Pascal Bidégorry) pointant à une demi-douzaine de milles dans son sillage en début de soirée. Le duel entre les deux géants (30 m), scotchés dimanche soir dans le Pot au noir, a toutes les chances de se poursuivre jusqu'à l'arrivée à Itajai (Brésil), a priori dans cinq ou six jours.

Pas de changement chez les monocoques Imoca, avec toujours Armel Le  Cléac'h/Erwan Tabarly (Banque Populaire VIII) en tête devant Vincent  Riou/Sébastien Col (PRB) et Yann Eliès/Charlie Dalin (Queguiner-Leucémie  Espoir). Avantage, pour le moment au moins, au seul bateau à foils encore en course,  les quatre autres ayant jeté l'éponge (dernier en date: St Michel-Virbac, de Jean-Pierre Dick/Fabien Delahaye). PRB et Queguiner-Leucémie Espoir étant les Imoca les plus légers de la flotte, le petit bénéfice de vitesse dont jouit Banque Populaire VIII est sans doute à mettre au crédit de ses foils, efficaces  au portant sous spinnaker.

Sauf énorme surprise, le vainqueur de la Transat Jacques-Vabre 2015 en Imoca sera l'un de ces trois bateaux, leurs plus proches concurrents -Le  souffle du Nord (Thomas Ruyant/Adrien Hardy) et Initiatives Coeur (Tanguy de Lamotte/Samantha Davies)- étant relégués à plus de 400 milles, soit une  (grosse) journée de mer. Une semaine après le départ du Havre, cette 12e Transat Jacques-Vabre  compte 16 abandons, soit 38% de la flotte (42 bateaux). Les causes sont très diverses puisqu'elles sont dues à des erreurs humaines, un manque de  préparation, des avaries structurelles et des usures de matériel.

AFP