Oman Sail se retire de la Transat Jacques-Vabre suite à la garde à vue de son skipper

Oman Sail se retire de la Transat Jacques-Vabre suite à la garde à vue de son skipper

Publié le , modifié le

L'équipe de Oman Sail a décidé de se retirer de la course à la voile Transat Jacques-Vabre, dont le départ est donné dimanche au Havre (France), en raison de la prolongation de la garde à vue de son skipper Fahad Al Hasni, soupçonné d'agression sexuelle, ont annoncé dimanche les organisateurs.

Oman Sail ne prendra finalement pas le départ de la Transat Jacques Vabre. Alors que le top départ de la course transatlantique en double sera donné à 13h35 du Havre pour rejoindre Salvador de Bahia au Brésil (4350 milles, 8056 km), l'équipe de Oman Sail a annoncé ce matin à l'organisation de la course qu'elle se retirait de la transat Jacques-Vabre en raison de la prolongation de la garde à vue de son skipper omanais Fahad Al Hasni, soupçonné d'agression sexuelle.

"Oman Sail a annoncé à l'organisation qu'il se retirait de la Transat Jacques Vabre. Cette décision fait suite à la prolongation de la garde à vue du navigateur Fahad Al Hasni", ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. L'équipe Oman Sail, jointe par l'AFP dimanche matin, s'est refusée à tout commentaire.

Fahad Al Hasni, qui a intégré l'équipe de course au large de Oman Sail en 2010 en tant que co-skipper, a été interpellé vendredi peu après 20h30 et placé en garde à vue. La garde à vue a été prolongée samedi en début de soirée, a précisé à l'AFP le procureur du Havre François Gosselin, "en raison des contradictions entre le mis en cause et la victime." Une enquête de flagrance est en cours et les auditions se poursuivaient.

francetv sport @francetvsport

Transat Jacques Vabre