François Gabart sur Macif Jacques Vabre 2015
François Gabart à la barre du trimaran "Macif" | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Macif aux commandes, SMA abandonne

Publié le , modifié le

Le duel entre les deux trimarans géants de la Transat Jacques Vabre, Macif (François Gabart/Pascal Bidégorry) et Sodebo (Thomas Coville/Jean-Luc Nélias), a tourné à l'avantage du premier, vendredi soir. Macif a en effet soufflé la première place à Sodebo à la faveur d'un long bord au large des côtes mauritaniennes. A noter que la soirée a été marquée par un douzième abandon, celui de SMA, de la classe Imoca, barré par le duo Paul Meilhat/Michel Desjoyeaux.

Au large des côtes mauritaniennes, en plein dans les alizés, la bataille se poursuit  entre les deux trimarans géants Macif et Sodebo. Si le dernier menait la danse depuis un moment, le tandem François Gabart/Pascal Bidégorry a réussi a s'emparer des commandes de la course dans la nuit de vendredi à samedi.

Dans des conditions de vent régulières d'une quinzaine de noeuds, Macif s'est donc idéalement placé grâce à un long bord. Le multicoque de Gabart/Bidégorry est semble-t-il capable de descendre plus  bas au portant et, comme les deux duos ont empanné vers minuit pour piquer vers  l'équateur, Macif est dorénavant sur le bon côté de son unique foil, placé sur  le flotteur tribord.

Les alizés avant le Pot au Noir

Les monocoques Imoca, emmenés par Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac'h/Erwan Tabarly), sont, eux, à environ 1200 milles du fameux Pot au Noir où le climat est toujours variable et difficile à prévoir. Un passage généralement peu apprécié par les navigateurs car cette zone  de vents erratiques peut offrir la pétole comme la tempête. A eux donc de profité des Alizés pour réparer ce qu'il y a à réparer et ... anticiper. 

Dans la classe des Multi50, Ciela Village de Thierry Bouchard et Oliver Krauss devance FenêtréA Prysmian et Arkema de respectivement 26,2 et 137,2 milles. Enfin, en Class40, c'est Le Conservateur, barré par Yannick Bestaven et Pierre Brasseur, qui est actuellement en tête. 

Douzième abandon

On notera que la soirée a été marquée par l'abandon qu'un nouvel équipage : SMA (Paul Meilhat/Michel Desjoyeaux). Les deux hommes avaient senti et entendu des vibrations sous le bateau. Des vibrations qui se sont amplifiées et qui les ont contraint à ralentir la cadence.

Paul Meilhat a finalement été vérifier et s'est aperçu que le bord de fuite du voile de quille, une pièce de quelques centimètres de large en composite qui court sur toute la longueur du voile, était presque totalement arraché. Un choc pourrait expliquer cette avarie qui les oblige à jeter l'éponge.

C'est un coup dur pour Meilhat et Desjoyeaux qui faisaient partie des quatre IMOCA échappés en tête. Ils se dirigent actuellement vers la Guadeloupe afin d'effectuer les réparations nécessaires.

Classements samedi à 09h00

   . Ultime (30 m)

    1. Macif (François Gabart/Pascal Bidégorry) à 2951,8 milles de l'arrivée
    2. Sodebo (Thomas Coville/Jean-Luc Nélias) à 4,7 milles du premier
   
    . Imoca (18,28 m)
    1. Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac'h/Erwan Tabarly) à 3468,7 milles  de l'arrivée
    2. PRB (Vincent Riou/Sébastien Col) à 14,6 milles du premier
    3. Queguiner-Leucémie Espoir (Yann Elies/Charlie Dalin) à 29,3
    ...
   
    . Multi50 (15,24 m)
    1. Ciela Village (Thierry Bouchard/Oliver Krauss) à 3754,5 milles de  l'arrivée
    2. FenêtréA Prysmian (Erwan Le Roux/Giancarlo Pedote) à 26,2 milles du  premier
    3. Arkema (Lalou Roucayrol/César Dohy) à 137,2
   
    . Class40 (12,20 m)
    1. Le Conservateur (Yannick Bestaven/Pierre Brasseur) à 4124,3 milles de  l'arrivée
    2. V and B (Maxime Sorel/Sam Manuard) à 51,1 milles du premier
    3. Solidaires en peloton (Thibaut Vauchel-Camus/Victorien Erussard) à 73
    ...

Isabelle Trancoën