WATT and SEA Région Poitou Charentes
WATT and SEA Région Poitou Charentes au départ | J-M Liot/DPPI/TJV13

Les Class 40 sont à l'eau

Publié le , modifié le

La dépression atténuée dans le golfe de Gascogne a permis à la flotte des Class 40 de repartir dans la Transat Jacques Vabre. Le départ a été donné à 4h00 ce matin en respectant les écarts enregistrés à l'arrivée à Roscoff. GDF Suez reste donc aux commandes devant Tales Santander 2014 et Mare.

Le réveil a sonné très tôt pour la flotte des Class 40 ! Pour une reprise, c'était plutôt musclé même si le pire a été évité. "Pas mal de vent ce matin : 25 30 nœuds de Nord-Ouest et au navigue au reaching vers la pointe de Bretagne, indiquait Yannick Bestaven sur’ Watt & Sea-Région Poitou Charente. Le vent va adonner et on va pouvoir envoyer le spi dans pas longtemps. Le départ était un peu tôt ce matin dans 30 nœuds de vent ! Ce n’est pas hyper facile de reprendre la mer dans la nuit noire avec une telle brise... Ce n’est pas simple mais ça y est : on est de nouveau en course et on fait route sur le Brésil !"

En Multi-50, Maître Jacques est arrivé dans le port La Corogne pour jeter l'éponge. Victime d'un arrachement de l’avant de son flotteur tribord, le bateau ne repartira pas. Un coup dur pour Loïc Fequet qui attendait cette course depuis un an. "Il nous reste 25 milles pour arriver à La Corogne : on a 16 nœuds de vent, la mer s’est bien calmée, raconte le skipper. On est toujours sous foc de brise seul pour arriver de jour et se mettre à l’abri. On suppose que la situation ne s’est pas aggravée mais on n’est pas allé voir de près parce qu’il y a encore de la mer. Le bras de liaison descend bien dans le flotteur donc ça empêche qu’il s’en aille. Le bateau a cinq ans et donc pas mal de transats : peut être qu’on aura des explications plus tard sur ce qu’il s’est passé. On se prépare depuis un an à la fois moi sur le bateau, le préparateur, et Loïc s’investit beaucoup dans l’histoire : on s’est installé dans notre transat et ça s’arrête d’un coup…»

Dans les autres catégories, Macif continue de faire course en tête en Imoca. A 5h00 ce matin, le duo Gabart-Desjoyeaux mènait devant PRB (à 41,80 milles) et Safran (à 56,89 milles). En MOD70, rien ne bouge non plus puisqu'Edmond de Rothschild domine devant Oman Air Musandam (à 44,07 milles).