Jacques Vabre: 2 escales techniques

Jacques Vabre: 2 escales techniques

Publié le , modifié le

Un Class40 participant à la Transat Jacques Vabre, BET 1128, a connu des problèmes de gréement dans la nuit de dimanche à lundi et ses deux équipiers, l'Italien Gaetano Mura et le Français Sam Manuard, font route vers La Corogne pour réparer. Selon la direction de course, le mât de BET 1128 a basculé en arrière à la suite de la rupture d'une pièce à l'avant du bateau. Les deux équipiers ont réussi à le remettre en place mais ont décidé de faire une escale technique pour réparer les dégâts commis à l'intérieur du mât par cette avarie.

BET 1128 est l'un des 26 Class40 (monocoques de 12,18 m) participant à la  Transat Jacques Vabre (TJV). Un autre concurrent, le trimaran Actual (Yves Le Blévec/Kito de Pavant), va  pour sa part faire escale à Madère pour "réinstaller une pièce de l'anémomètre  en tête de mât". Le Blevec/de Pavant occupaient la première place des Multi50, des trimarans  de 15,24 m de long. L'escale à Madère, distante de quelque 160 milles (296 km)  de leur position actuelle, devrait être de courte durée et un responsable de  leur équipe technique, Ronan Deshayes, sera sur place.

Les deux hommes ont également envoyé un message de soutien à Lalou  Roucayrol/Mayeul Riffet, dont le trimaran Multi50 Akema-Région Aquitaine a  chaviré au large du Portugal dimanche soir. "Triste nouvelle. Le chavirage de Lalou et Mayeul nous touche de plein  fouet, indiquent-ils dans ce message. Les conditions sont très instables et  nous cherchons tous à aller le plus vite possible. Personne n'est à l'abri  d'une telle mésaventure. Heureux de savoir que Lalou et Mayeul sont sains et  saufs". 

Une flotte de 42 bateaux, monocoques et multicoques, était encore en course  lundi en fin de matinée. La TJV 2013, dont c'est la 11e édition, est partie  jeudi du Havre (Seine-Maritime) pour Itajai (Brésil).

AFP

Transat Jacques Vabre