Embarcation Dick-Jourdain
Le bateau de Jean-Pierre Dick et Roland Jourdain | AFP - LLOYD IMAGES

Dick et Jourdain forfait sur la Transat

Publié le , modifié le

Ils étaient chauds, faisant partie des favoris pour la victoire. Mais leur chavirage, lors d'un entraînement voici cinq jours, a conduit Jean-Pierre Dick et Roland Jourdain à renoncer à prendre part à la Transat Jacques-Vabres. Pour sa 20e édition, l'épreuve partira du Havre le 3 novembre pour rallier le Brésil, et la ville d'Itajai.

Pour Dick, cela pouvait être une 4e victoire. Associé à Roland Jourdain, il rêvait de suivre le même chemin qu'en 2003 (vainqueur avec Nicolas Abiven), 2005 (vainqueur avec Loïck Peyron) et 2011 (vainqueur avec Jérémie Beyou). Avec un homme aussi reconnu que le natif de Quimper, vainqueur de la Route du Rhum en 2006 et 2010 et qui avait été son dauphin sur la Transat en 2005, la paire se présentait comme un sacré candidat à la victoire.

Mais au large de Belle-Ile, le 10 octobre dernier, leur trimaran Virbac-Paprec a chaviré. Un mât cassé, un bras de liaison fragilisé, des dégâts au bateau mais aussi aux hommes. Ayant chûté d'une quinzaine de mètres, Jean-Pierre Dick souffre d'un tassement vertébral. Et à trois semaines du départ, le temps est trop court. "Malheureusement, il faut se rendre à l'évidence : on ne peut pas acheter du temps. Le niveau d'exigence de ces bateaux en course ne souffre pas une préparation hâtive. Malgré notre énergie et la motivation de l'équipe, on est coincé par le timing", explique Roland Jourdain dans un communiqué de l'équipe. "Ce n'est pas une décision facile à prendre car on est des compétiteurs, mais on est avant tout des marins et la sécurité est primordiale."

Dick ne dit pas autre chose: "Les experts n'ont pas terminé leurs investigations, mais dans le meilleur des cas, on estime pouvoir remettre à l'eau 4 jours avant le prologue. J'estime que la période de tests ne sera pas cohérente pour assurer un niveau de sécurité satisfaisant pour traverser l'Atlantique à cette période de l'année. On n'aura pas un niveau de connexion suffisant avec le bateau. Nous sommes des compétiteurs dans l'âme. Partir sur un bateau diminué serait une frustration mais c'est surtout risqué pour l'équipage et le bateau. C'est une vraie déception."

Ce forfait réduit à deux les équipages engagés en MOD70 (21,20 m), la plus  grande des quatre catégories qui s'élanceront du Havre à partir du 3 novembre:  les paires Sébastien Josse/Charles Caudrelier (Edmond de Rotschild) et Sidney  Gavignet/Damian Foxall (Oman Air). Quarante-quatre  équipages sont engagés dans quatre catégories (Class40, Imoca, Multi50 et  MOD70).

Vidéo: Le chavirage de Virbac-Paprec le 10 octobre

Voir la video