Josse (Groupe Edmond de Rothschild)
Josse (Groupe Edmond de Rothschild) | AFP PHOTO / MAXIM MARMUR

Abandons, chavirage : du grabuge sur la Transat

Publié le , modifié le

Le maxi-trimaran Prince de Bretagne, mené dans la Transat Jacques Vabre par Lionel Lemonchois/Roland Jourdain, a chaviré au large du cap Finisterre (nord-ouest de l'Espagne) mais les deux hommes sont sains et saufs. De leur côté, Sébastien Josse et Charles Caudrelier (Imoca Edmond de Rothschild), ont annoncé lundi soir qu'ils abandonnaient en raison d'"une série d'incidents" et mettaient le cap sur Lorient (Morbihan).

Ça chauffe déjà sur la Transat Jacques Vabre, moins de deux jours après le départ.  Lionel Lemonchois et Roland Jourdain, sur le trimaran Prince de Bretagne, ont chaviré à 140 milles au large de La Corogne, alors qu'ils s'apprêtaient à parer le cap Finisterre. Les deux navigateurs sont sains et saufs et ont trouvé abri à l'intérieur du trimaran. Au moment de l'incident, le bateau, long de 23,3 m, progressait au près dans un vent sud/sud-ouest de 20 à 25 noeuds, avec des rafales à 30 noeuds.

Des conditions météo dantesques

Plus tôt dans la journée, Sébastien Josse et Caudrelier avaient annoncé leur abandon. La décision des deux hommes, vainqueurs de la dernière TJV en 2013 avec un trimaran MOD70, a été "dictée par leur sens marin et le souhait de ramener le dernier-né des Gitana à bon port", a précisé l'équipe dans un communiqué. A 19h00, Josse et Caudrelier ont contacté Cyril Dardashti, le directeur du Gitana Team, pour l'informer. "Depuis cet après-midi, nous connaissons une série d'incidents à bord d'Edmond de Rothschild, a expliqué Josse. Pris séparément, ces problèmes restent mineurs et pourraient éventuellement être solutionnés si nous avions une météo plus clémente qui nous permettait de bricoler. Mais assemblés et compte tenu des conditions météorologiques annoncées pour les prochaines 48 heures, nous savons que ces incidents pourraient nous mettre dans la situation d'une avarie majeure et dangereuse tant pour les hommes que pour le bateau", a-t-il ajouté.

Un bateau qui "souffre de sa jeunesse"

Les fichiers météo annoncent "plus de 40 noeuds de vent et une mer violente avec des vagues de plus de 7 mètres". Dans ces conditions, "il serait  irresponsable" de continuer. Edmond de Rothschild est l'un des tout derniers Imoca de nouvelle génération, un plan VPLP-Verdier doté de foils. "Le bateau a été mis à l'eau il y a deux mois et demi et malgré un travail remarquable de tous les membres du Gitana pour optimiser ce petit temps de mise au point, il souffre de sa jeunesse", a poursuivi Josse. "Cet abandon a été une  décision très difficile à prendre, mais il est hors de question de mettre en péril le projet", le bateau ayant été "conçu et imaginé pour le Vendée Globe  (2016), qui reste l'objectif majeur de l'équipe. C'est dur de devoir renoncer mais nous ne devons pas perdre de vue notre but". 

Josse/Caudrelier sont le deuxième duo de la TJV 2015 à abandonner après Jérémie Beyou/Philippe Legros (Maître Coq), qui ont renoncé lundi après-midi suite à des problèmes de gréement. A 22h00, le tandem britannico-espagnol Alex Thomson/Guillermo Altadill (Hugo Boss) était toujours en tête en Imoca.

AFP