Abandon du duo Féquet-Escoffier

Publié le , modifié le

Le duo Loïc Féquet/Loïc Escoffier, qui participait à la Transat Jacques Vabre à bord du trimaran Multi50 Maître Jacques, ont annoncé samedi après-midi qu'ils abandonnaient la course, l'avant du flotteur tribord (droit) de leur multicoque s'étant arraché. Les deux hommes ne sont pas blessés et font route vers La Corogne (nord-ouest de l'Espagne).

L'avarie a eu lieu samedi vers 14h30 heure française (13h30 GMT), dans 20 à 28 noeuds de vent, selon la directon de course. "On a entendu un grand craquement et on a vu que le flotteur était arraché à l'avant, a raconté Féquet. Est-ce que cela s'est fait là tout de suite ou à force de cogner toute la nuit, on ne sait pas. On a pris une vague plus grosse que les autres, est-ce que cela a 'fini' le travail?"

"En tous cas, personne n'est blessé, a-t-il ajouté. Nous faisons route vers La Corogne. Nous sommes à 6 noeuds sous ORC (foc, ndlr) seul, on laisse 'vivre' le bateau, sans forcer. Il y a encore 2 à 3 mètres de creux, mais avec des vagues parfois un peu plus grosses". Féquet/Escoffier étaient engagés dans la catégorie des Multi50, des trimarans de 15,24 m. Le trimaran était samedi après-midi dans le golfe de Gascogne, à environ 120 milles (220 km) du port espagnol où il devrait arriver dimanche.

A l'exception des 26 monocoques de Class40, tous abrités à Roscoff (Finistère) en attendant que le mauvais temps se calme et qui ne repartiront que dimanche, les 18 autres concurrents de la Transat Jacques Vabre (MOD70, Imoca et Multi50) ont été confrontés à des conditions météo très difficiles au cours des dernières heures, avec beaucoup de mer et de vent dans le golfe de Gascogne. A 16h30 heure française, la flotte -partie jeudi du Havre (Seine-Maritime) pour Itajai (Brésil)- était toujours menée par le MOD70 (trimaran de 21,20 m) de Sébastien Josse/Charles Caudrelier (Edmond de Rothschild).

AFP