Thomas Ruyant : "Digne d'une régate entre trois bouées !"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Gael Robic
Thomas Ruyant à la barre de son bateau
Thomas Ruyant à la barre de son bateau | AFP - Pierre Bouras / DPPI Media

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A peine franchie la mi-parcours, le nouveau leader de la Vendée Arctique livre ses impressions après une semaine de mer.

• Le passage de la mi-parcours

"C’était digne d’une régate entre 3 bouées ! C’était assez drôle d’arriver tous les trois là haut ! Ça m’a fait plaisir, eux peut-être un peu moins ! Mais Charlie et Jérémie vont très vite. Tout reste à faire."

• L’ambiance en Islande

"Cette nuit était magique, nous étions en vol permanent à 20/25 nœuds sur mer plate. C’était très chouette. Ça doit pas être tout le temps pareil ! Je suis bien fatigué, je donne tout ce que j’ai sur ces 12 jours. Les bateaux sont extrêmes, violents.  J’étais un peu dans le dur mais ça s’est bien amélioré au deuxième, troisième jour. C’est le temps qu’il me faut au large pour m’habituer !"

• La bagarre avec Charlie Dalin et Jérémie Beyou

"Nos bateaux sont relativement proches. Il n’y a pas de gros écarts de vitesse. De notre côté, on a un jeu de voiles très différent. On a fait un vrai pas de côté sur le choix des voiles par rapport à la concurrence. Les techniciens de l’équipe m’ont préparé un bateau aux petits oignons, j’ ai une dream team derrière moi !"

• La réduction de parcours (le passage des Açores est supprimé, le parcours réduit de 700 miles)

"Aller chercher ce point très nord c’est déjà super, on a pu se confronter à des mers qu’on ne connait pas. On a rencontré des conditions de mer très différentes. Faire le grand tour s’annonçait assez tordu, pas très intéressant. Ce changement de parcours me va bien." 

Gael Robic gael_robic