Team New Zealand
Le Challenger Team New Zealand | MAXPP - ZUMA WIRE - DAVE SMITH

Team New Zealand tout près du sacre

Publié le , modifié le

Le challenger néo-zélandais Emirates Team New Zealand a remporté mercredi à San Francisco la 11e régate de la finale de la Coupe de l'America, battant le "defender" américain Oracle Team USA, et n'est plus désormais qu'à une victoire pour s'adjuger le le trophée. On voit mal ce qui pourrait désormais empêcher l'équipe néozélandaise de remporter cette 34e Cup.

Le score est en effet de 8 à 1 en faveur de Team New-Zeland,  les Américains ayant été pénalisés de deux points pour avoir triché lors de régates préparatoires à la Coupe de l'America, en 2012. Dès lors, Oracle doit aligner une série de 8 victoires pour inverser la tendance et garder le trophée qu'il détient depuis 2010.

Dean Barker, le skipper d'Emirates Team New Zealand (ETNZ), a pris un superbe départ, gardant Jimmy Spithill, le barreur d'Oracle Team USA (OTUSA), dans son sillage (et un vent perturbé) jusqu'à la  première  bouée, passée avec 3 secondes d'avance. Au portant, les deux catamarans AC72 se sont livrés à un superbe duel d'empannages (virements de bord vent arrière), ETNZ possédant alors 6 secondes d'avance. A la porte sous le vent, les deux bateaux ont choisi des bords différents du plan d'eau, enchaînant les virements de bord.

OTUSA est passé brièvement -et pour quelques mètres seulement- en tête de ce bord de près, mais ETNZ a très vite récupéré son bien, creusant l'écart jusqu'à la porte au vent, que les Néo-Zélandais -qui avaient choisi de naviguer avec un foc un peu plus grand que celui des Américains- ont enroulé 17 secondes devant leurs adversaires. La bataille d'empannages du bord suivant n'a pas changé grand-chose. ETNZ a gardé la tête dans le rush final jusqu'à la ligne d'arrivée, franchie 15 secondes devant son adversaire.