Tabarly Voile
Erwan Tabarly compte désormais s'aligner sur le Vendée Globe 2016-2017. | FRED TANNEAU / AFP

Tabarly s'offre sa première Transat

Publié le , modifié le

Erwan Tabarly (Armor Lux - Comptoir de la mer) a décroché son premier succès sur une transatlantique, en s'adjugeant la course Bretagne - Martinique, dimanche au lever du soleil à Fort-de-France.

Souvent placé, jamais gagnant, comme lors de l'édition 2009, où il termina deuxième à 4 minutes de Gildas Morvan (2e), Erwan Tabarly, 38 ans, a accueilli ce premier succès sur une course majeure avec soulagement. "Plus ça allait, plus on m'en parlait. J'étais tout le temps sur les podiums mais je n'arrivais pas à gagner d'épreuve majeure sur le circuit (ndlr :  Figaro Bénéteau, bateaux de 10,10 m). Je me suis dit qu'il était temps que cela se termine", a glissé le neveu du légendaire Eric Tabarly, qui a coupé la ligne au petit matin à Fort-de-France (à 12h48 heure de Paris), après 20 jours 22 heures 48 minutes 55 secondes de course.

"Une heure avant l'arrivée, il faisait nuit noire. Je suis arrivé juste au moment du lever du soleil, et malgré l'heure matinale, il y avait beaucoup de monde pour m'accueillir", a-t-il raconté à l'AFP. A la barre de son monocoque, il a parcouru 4.455 milles (environ 8.200 km) depuis le départ de Brest le 17 mars, pour une moyenne de 6,95 noeuds. Erwan Tabarly a franchi la ligne environ trois heures avant son dauphin, Gildas Morvan (Cercle Vert).
   
Objectif Vendée Globe 2016-2017

"La course s'est jouée durant la première semaine au cours de laquelle j'ai bien navigué. J'en suis sorti avec un peu d'avance, qu'il a fallu garder pendant 15 jours", explique-t-il. Délesté d'un poids symbolique, Erwan Tabarly compte désormais se pencher sur un nouvel objectif : participer à la prochaine édition du Vendée Globe, en 2016-2017.  "C'est quelque chose qui fait rêver, avoue-t-il. J'espère que cette victoire va m'apporter quelque chose, notamment des soutiens pour pouvoir y participer". Pour l'instant, il ne fixe aucune date-butoir pour trouver des partenaires. "J'espère que ce sera le plus tôt possible, avance-t-il, mais ce n'est pas facile".

Vidéo : première victoire pour Tabarly

Voir la video

AFP