Les voiliers au départ de la Volvo Race 2014-2015
Les voiliers au départ de la Volvo Race 2014-2015 | JOSE JORDAN / AFP

Succès espagnol sur la Volvo Ocean Race

Publié le , modifié le

Le voilier espagnol Mapfre, skippé par le champion olympique (2004) de 49er Xabi Fernandez, a enlevé samedi à Auckland, la 4e étape de la Volvo Ocean Race, les bateaux émirati Azzam et chinois Dongfeng se partageant désormais la première place du classement général provisoire.

Fernandez et ses huit équipiers -dont le Français Jean-Luc Nélias,  navigateur- ont réussi un joli coup en négociant au mieux la pétole (calmasse)  qui les avait scotchés avec Azzam et Dongfeng à l'approche de la City of Sails,  l'une des capitales de la voile mondiale. Après trois étapes décevantes (7e et dernier dans la 1ère, 4e dans les 2e  et 3e), Mapfre s'est glissé en tête de la flotte des six VOR65 (20 m) en fin de  parcours, passant la ligne 20 j 02 h et 31 min après le départ de Sanya (Chine).

Le monotype à la robe rouge sang est le 4e vainqueur différent en autant  d'étapes de ce tour du monde en équipage avec escales, lancé le 11 octobre  d'Alicante (Espagne) et qui s'achèvera à Göteborg (Suède) le 27 juin. Azzam, skippé par le Britannique Ian Walker, a pris la 2e place de cette  étape longue de quelque 5264 milles (environ 9750 km), devant Dongfeng (Charles  Caudrelier). Alvimedica (USA-TUR/Charlie Enright) a fini en 4e position, Brunel  (NED/Bouwe Bekking) et l'équipage 100% féminin de SCA (SWE/Samanthan Davies)  fermant la marche.

"Je suis super, super content", a exulté Fernandez, qui remplaçait aux  commandes du voilier espagnol son complice Iker Martinez, retenu par sa  préparation olympique en 49er. "Ca a été une manche très dure, spécialement au  cours des derniers jours. Après trois étapes durant lesquelles nous avons  essayé de trouver nos marques (...), nous avions vraiment besoin de ce  résultat. Notre objectif est de monter sur le podium de cette Volvo Ocean Race  donc cette victoire est la bienvenue".

Et maintenant, le cap Horn

Brunel, Azzam, Donfeng et Mapfre ont successivement occupé la tête de la  course, l'incertitude régnant jusqu'à l'arrivée. Pour le Français Caudrelier, c'est le 4e podium (2,2,1,3), un résultat  qu'il a jugé un peu "décevant". Dongfeng, dont cinq des neuf membres de  l'équipage (skipper inclus) sont français, partage désormais la place de leader  du classement général provisoire avec Azzam. "Toute l'équipe a fait un boulot extraordinaire", a déclaré Caudrelier, qui  a été en queue de peloton pendant plusieurs jours avant de revenir à la  première place. "On a perdu beaucoup de temps sous un nuage dans la nuit de  jeudi à vendredi (...). Et puis nous avons fait aussi quelques erreurs la nuit  dernière. On aurait pu se décaler plus au large pour chercher davantage de  vent. Je suis un peu déçu".

"Les gars sont très forts, a-t-il ajouté, ils n'ont jamais baissé les bras.  Erwan (Israël, le navigateur, ndlr) a fait un super boulot. Au départ de Sanya,  il avait beaucoup de pression sur les épaules, tout comme moi d'ailleurs. Si je  l'avais écouté un peu plus, peut-être que nous aurions fait mieux (...). Nous  allons revenir très fort pour la prochaine étape". Azzam et Dongfeng sont maintenant en tête du classement général provisoire  avec 8 points chacun, devant Brunel (14), Mapfre (16), Alvimedica (16  également) et SCA (24).

Le départ de la 5e manche (sur un total de 9) Auckland - Itajai (Brésil),  longue de 6776 milles (12550 km), sera donné le 15 mars. Ce sera la pièce de  résistance de cette course, avec au menu le passage du redoutable cap Horn. La Volvo Ocean Race, ex-Whitbread Round The World Race, est l'épreuve de  voile la plus prestigieuse après la Coupe de l'America.

AFP