Banque Populaire
Armel Le Cléac'h sur Banque Populaire | B. STICHELBAUT - BPCE

Statu quo avant le Pot-au-Noir

Publié le , modifié le

Il n'y avait pas de changement lors du dernier pointage lundi en tête du Vendée Globe, avec toujours les Français Armel Le Cléac'h, François Gabart et Jean-Pierre Dick, auteur de la plus belle remontée des dernières vingt-quatre heures, alors que le trio approchait du redoutable Pot au Noir et ses pièges météo. De son côté, Jérémie Beyou devrait prendre dans la journée sa décision de poursuivre ou non la course.

A 450 milles de l'Equateur et à la porte de la zone de convergence intertropicale, plus connue sous le nom de Pot au Noir, les premiers voiliers devraient commencer à ralentir. Quelques options pourraient se dessiner pour traverser au plus vite cette zone redoutée pour sa météo imprévisible fait d'alternance de périodes calmes et de coups de vent brutaux.
Une situation que chacun va devoir gérer au mieux car souvent la traversée de cette zone provoque des contretemps et la stratégie de navigation prend de l'importance. Les prochaines heures pourraient donc changer peut-être la donne.

L'heure de vérité pour Beyou

Les prochaines heures seront aussi décisives pour Jérémie Beyou. Arrivé à l'abri de l'île capverdienne de Santo Antao, le skipper de MaitreCoq prendra une décision sur la conduite à tenir: Après s'être détourné suite à une avarie de quille il y a deux jours, Beyou a plongé pour aller constater les dégâts et a consulté son équipe technique. S'il devait renoncer, cela porterait à cinq le nombre de bateaux qui auraient déjà la course. Un autre monocoque a connu quelques soucis. Celui d'Alex Thomson qui a passé plusieurs heures à réparer la barre de liaison reliant les deux safrans de son bateau, endommagés par la rupture d'un hydrogénérateur. 

"Cette barre est un tube en carbone assez fin, qui fait trois mètres de long et qui est cassée à deux endroits différents. Malheureusement, il n'y en a pas de rechange à bord. Pour la réparation, j'ai pris des bandes de carbone et je les ai utilisées comme des attelles au niveau des fissures. Ça n'est pas très joli, mais au moins ça fonctionne. C'est quand même plus de sept heures de travail" a déclaré Golding. Reste à savoir si cette réparation de fortune va pouvoir  tenir. 

Le classement

1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 21.402,5 milles de l'arrivée
2. François Gabart (FRA/Macif) à 51,4 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 56,7
4. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 75,2
5. Vincent Riou (FRA/PRB) à 101,2
6. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 123,3
7. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 338,5
8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 339,7
9. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 343,2
10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 481,6

> voir la position des différents concurrents sur la carte

Voir la video

Voir la video

Christian Grégoire