Solitaire du Figaro; la 47e édition est partie

Solitaire du Figaro; la 47e édition est partie

Publié le , modifié le

Les 39 skippers de la 47e Solitaire du Figaro, grand rendez-vous annuel des spécialistes de la course au large en solo, ont pris dimanche à Deauville (Ouest) le départ de la célèbre classique estivale. Aucun rappel individuel pour un départ sans stress, en présence d'une vingtaine de bateaux de spectateurs.

Beaucoup de soleil mais pas beaucoup de vent (5-6 noeuds) pour les premiers milles de cette étape qui conduira la flotte jusqu'à Cowes, la Mecque européenne de la voile, sur l'île de Wight (sud de l'Angleterre).
Après avoir encore molli, la brise devrait progressivement forcir dans la soirée de dimanche, pour atteindre une trentaine de noeuds dans la nuit. Le parcours de cette première étape (510 milles/945 km) est plus côtier qu'hauturier. Une fois virée la bouée de Owers, dans l'est de l'île de Wight, les 39 skippers (dont 5 femmes) vont mettre le cap sur le phare de Wolf Rock, au sud des Cornouailles anglaises, avant de revenir sur Cowes, en jouant avec les courants et les effets de site (relief). Arrivée à Cowes prévue pour mercredi, voire jeudi.Les trois autres étapes seront Cowes-Paimpol/Lézardrieux (Côtes d'Armor/475 milles), Paimpol/Lézardrieux-La Rochelle (Charente-Maritime/410 milles) et La Rochelle-La Rochelle, avec une boucle de 130 milles autour des îles de Ré et d'Yeu. Soit un total théorique de 1.525 milles (2.926 km), moins que l'an dernier (2.185 milles/4.046 km).
La fin de la course est prévue le 7 juillet.

AFP