ruyant destination dunkerque monocoque route rhum 112010
Thomas Ruyant à bord de Destination Dunkerque | AFP-Meyer

Ruyant gagne en Classe 40

Publié le , modifié le

Thomas Ruyant a remporté la catégorie "Class 40" de la Route du Rhum. Le skipper de "Destination Dunkerque" a pris le dessus sur les 40 autres concurrents engagés avec ce type de navire, des monocoques d'une douzaine de mètres. Il devance Nicolas Troussel (Crédit Mutuel de Bretagne), attendu dans la journée.

Les derniers milles ont pris un peu de temps pour le Dunkerquois qui a réalisé une course remarquable à la faveur d'une option nord qui s'est avérée payante. En tête de la flotte des "Class 40", le jeune navigateur a dû toutefois ronger son frein ces dernières heures, son monocoque n'avançant plus qu'à un rythme de 4.5 noeuds. Non loin de lui, Nicolas Troussel devrait également en finir avec la course ce jeudi.

"Je  suis très heureux ! Déjà de gagner (la Transat 6.50), il y a un an, c’était pour moi difficile d’imaginer d’y participer, de la remporter… Et dix mois après de gagner cette Route du Rhum après une saison de 10 mois en Class 40, c’est fabuleux !", a-t-il lancé après avoir franchi la ligne d'arrivée virtuelle. "(...) 3-4 jours après le départ, j’ai réalisé que je pouvais imposer mon rythme. Psychologiquement, c’est vachement important, ça m’a donné la niaque. Et emmener comme ça une flotte de 45 acharnés, c’est énorme !", a-t-il ajouté.

Il lui aura fallu 17 jours 23 heures 10 minutes et 17 secondes pour parcourir la distance de 3956 milles à une vitesse moyenne sur l'eau de 9.18 noeuds. A 29 ans, il remporte surtout la deuxième édition de la course disputée par les "Class 40" après l’Anglais Phil Sharp en 2006.

L'épreuve est d'ores et déjà terminée pour les catégories Ultimes et IMOCA, alors qu'un concurrent est encore sur la mer pour les Multi 50. Gilles Buekenhout se trouvait en effet à 378 milles de l'arrivée ce jeudi matin. A bord de "Nootka", il devrait terminer neuvième de cette catégorie remportée par Lionel Lemonchois, en 15 jours, 4 heures, 50 minutes et 48 secondes.

Romain Bonte