Kito de Pavant Route du Thum 2010
Le navigateur Kito de Pavant | AFP - Kenzo Tribouillard

Kito de Pavant jette l'éponge

Publié le , modifié le

Kito de Pavant a été contraint à l'abandon vendredi soir sur avarie de quille de son Groupe Bel. Le navigateur occupait la 5e place dans la catégorie Imoca, celle des monocoques de 60 pieds. Au classement communiqué vendredi soir, il se trouvait à 69 milles du leader, Roland Jourdain, sur Veolia Environnement.

"J'ai entendu comme une détonation dans le bateau (...) Le bateau s'est tout de suite couché brutalement." Les mots du skipper sont sans équivoque sur la soudaineté des faits qui l'ont contraint à abandonner. La décision la plus sûre. "La décision a été vite prise d'arrêter la Route du Rhum ici. Je fais demi-tour pour revenir vers les Açores. On ne peut pas continuer en course comme ça. Nous sommes en sécurité avec le bateau", a-t-il ajouté. Pavant, qui n'a pas été blessé, a bloqué la quille en option fixe et fait route vers l'archipel portuguais des Açores.

Selon son équipe à terre, le bateau a été victime d'une rupture de l'axe de tête de la quille, une pièce en acier qui articule le vérin à la tête de quille, vendredi à 23h42 (22h42 GMT). En fait, Groupe Bel est équipée d'un système de quille basculante et c'est cet axe qui s'est brisé. "Le monocoque progresse en sécurité sous grand voile seule à deux ris à la vitesse de 9 noeuds au près dans 30 noeuds de vent", selon le communiqué de son équipe à terre. Pas en danger donc, mais une belle frayeur.

Mathieu Baratas