Franck Cammas
Franck Cammas sur Groupama 3 | AFP / Cyril Folliot

Cammas sans stress, Gavignet en détresse

Publié le , modifié le

La Route du Rhum a connu un nouveau rebondissement ce mercredi avec l'activation de la balise de Sidney Gavignet, victime d'une avarie sur son trimaran géant au niveau de la "poutre avant sous le vent". L'un des "top guns" de la classe ultime doit donc renoncer. Avant cet incident, Franck Camas (Groupama 3) poursuivait son pari gagnant en contournant l'anti-cyclone par le Sud.

A 16h48 (15h48 GMT), le skipper d'Oman Air Majan, Sidney Gavignet a appelé pour dire que son bateau avait subi une avarie majeure au niveau de la poutre avant sous le vent", a indiqué son équipe technique dans un communiqué. Le trimaran, situé dans le nord de l'archipel portugais des Açores, "progressait dans des vents contraires de 20 noeuds (36 km/h), mais les conditions n'étaient pas extrêmes", est-il précisé. "Sidney a activé sa balise de détresse. Il a revêtu sa combinaison de survie et n'est pas blessé. Il est actuellement dans la coque centrale qui est hors d'eau."

Cammas : "L'option sud parait bonne"

La flotte des solitaires partis dimanche de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) pour Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) s'est scindée en deux : ceux qui contournent l'archipel des Açores par le nord -comme Gavignet- et ceux qui le font par le sud. Dans les deux cas, il s'agit d'éviter la zone de calmes de l'anticyclone des Açores, véritable piège pour des voiliers en route vers les Antilles. Dans le sud, Franck Cammas -à la barre de son "monstre" de 31,50 mètres conçu pour un équipage de 10 personnes (Groupama 3)- a creusé l'écart avec les "nordistes" et entraînait avec lui deux sérieux "clients" pour la victoire en temps réel en Guadeloupe: Francis Joyon (IDEC), deuxième, et Yann Guichard (Gitana XI), troisième. La distance entre Cammas et le premier des "nordistes", Thomas Coville (Sodebo), commence à être significative: 306 milles à 16h00 mercredi, soit environ 550 km. Rien n'est pourtant joué car même si Cammas continue d'avancer plus vite que Coville (26,3 noeuds contre 18 à 16h00), il a aussi plus de route à parcourir. Le suspense reste donc entier.

"L'option sud paraît bonne, a lâché Cammas lors d'une vacation radio mercredi. Ceux qui sont au nord perdent un peu de temps dans un vent instable, au près (de face) et avec plus de mer que moi". Il a toutefois estimé que Thomas Coville allait sans doute "récupérer un peu de son retard" dans les prochains jours et que son avance n'était qu'"éphémère". La bonne nouvelle du jour a été le retour dans la course de Lionel Lemonchois, victime d'une avarie mardi après-midi avec son trimaran de 50 pieds (Prince de Bretagne). Après trois heures à jouer les funambules en tête de mât, à 30 mètres de hauteur et secoué comme un prunier, le vainqueur du Rhum 2006 a remis le cap sur les Antilles. Deux mauvaises nouvelles: l'avarie majeure de Gavignet et l'abandon de Christine Monlouis, première femme antillaise à disputer la Route du Rhum. Son voilier a démâté dans la nuit de mardi à mercredi à la suite d'une collision avec un bateau de pêche. La navigatrice n'est pas blessée mais le choc a provoqué le démâtage du voilier, un monocoque de 15,73 mètres en aluminium mis à l'eau en 2004. 

Les classements : 

Classe Ultime (multicoques géants):
1. Franck Cammas (FRA/Groupama 3) à 2186,1 milles de l'arrivée
2. Yann Guichard (FRA/Gitana XI) à 243,5 milles du premier
3. Francis Joyon (FRA/IDEC) à 275,6
4. Thomas Coville (FRA/Sodebo) à 301,7
5. Philippe Monnet (FRA/La boîte à pizza) à 588,1

NDLR: Sidney Gavignet (FRA/Oman Air Majan), victime d'une avarie majeure mercredi après-midi, était sur le point d'être récupéré par un cargo dans la soirée, selon son équipe.

Classe IMOCA (monocoques de 60 pieds/18,28 m):
1. Roland Jourdain (FRA/Veolia Environnement) à 2778,6 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cleac'h (FRA/Brit Air) à 6,1 milles du premier
3. Vincent Riou (FRA/PRB) à 12
4. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac Paprec) à 20,1
5. Christopher Pratt (FRA/DCNS) à 21,6

Classe Multi 50 (trimarans de 50 pieds/15,24 m):
1. Franck-Yves Escoffier (FRA/Crêpes Whaou!) à 2652,2 milles de l'arrivée
2. Yves Le Blevec (FRA/Actual) à 88 milles du premier
3. Loïck Fequet (FRA/Maître Jacques) à 178,5

Classe 40 (monocoques de 40 pieds/12,18 mètres):
1. Thomas Ruyant (FRA/Destination Dunkerque) à 2974,3 milles de l'arrivée
2. Samuel Manuard (FRA/Vecteur Plus) à 7,6 milles du premier
3. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 15

Catégorie Rhum (bateaux de tailles et types différents):
1. Andrea Mura (ITA/Vento di Sardegna) à 3003 milles de l'arrivée
2. Luc Coquelin (FRA/Pour le rire médecin) à 31,6 milles du premier
3. Pierre-Yves Chatelin (FRA/Destination Calais) à 44,2