Groupama 3 départ Route du Rhum 10 2010
Le maxi Groupama 3 skippé il y a encore quelques mois par Franck Cammas | AFP - Kenzo Tribouillard

Cammas passe le cap Fréhel en tête

Publié le , modifié le

Franck Cammas, à la barre du maxi-trimaran Groupama 3 (31,50 m de long), a passé en tête la bouée située devant le cap Fréhel, un peu plus d'une heure après le départ de la solitaire de la Route du Rhum, devançant de quelques minutes Yann Guichard (Gitana XI/23,51 m) et Sidney Gavignet (Oman Air Majan/32 m), deux autres trimarans de la classe Ultime.

C'est l'ultime contact avec la terre. C'est le dernier point marquant le départ de la route du Rhum. A ce dernier repère, Franck Cammas a déjà pris les devants. Faisant partie des favoris pour la victoire finale à bord de son maxi-trimaran Groupama 3, engagé dans la classe Ultime, le navigateur de 37 ans possédait quelques minutes d'avance sur  Gitana XI de Yann Guichard et Oman Air Majan de Sidney Gavignet. Pour le dernier voyage de Groupama 3, Cammas n'a pas perdu de temps pour afficher ses ambitions. Yann Guichard a été le premier à empanner (virer de bord vent arrière), juste après le passage de la bouée du Cap Fréhel. Les trois trimarans de tête progressaient cap à l'ouest à une vitesse de 15 noeuds environ (27 km/h), poussés par des vents de secteur Est sur une mer belle.

Derrière ces géants, Vincent Riou (PRB) était en tête des monocoques de 60 pieds Imoca (18,28 m), devant Michel Desjoyeaux (Foncia) et Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec): trois plans VPLP/Verdier de dernière génération. Chez les Multi 50 (trimarans d'une quinzaine de mètres), Franck-Yves Escoffier (Crêpes Whaou!) menait la danse, devant Yves Le Blévec (Actual). Les deux leaders de cette classe avaient tout de même du mal à suivre le rythme imposé par les "monstres" de la classe Ultime.

Selon les autorités, près de 50 000 spectateurs s'étaient donnés rendez-vous au cap Fréhel pour être les derniers terriens à voir passer cette flotte, encore un peu unie. Mais ils n'ont pas pu voir passer le monocoque Class 40 d'Olivier Singelin (Gonser Group-Cambio), victime de soucis d'électronique et obligé de prendre le cap retour vers Saint-Malo pour réparer. Le première problème référencé dans cette Route du Rhum.