Groupa 3 Route du Rhum 2010 Franck Cammas
Groupama 3, le superbe bateau de Franck Cammas |

Cammas, avec ou sans record ?

Publié le , modifié le

Franck Cammas (Groupama3), toujours en tête de la Route du Rhum samedi alors qu'il se trouvait à 890 milles de l'arrivée à Pointe-à-Pitre, reste sous la pression de Thomas Coville (Sodebo) et Francis Joyon (IDEC). Six jours après le départ de Saint-Malo, l'avance de Cammas sur son premier poursuivant atteignait 206 milles (environ 380 km), contre 260 milles vingt-quatre heures plus tôt. L'emportera-t-il, avec ou sans le record en prime ?

 "La victoire d'abord, le record après", disait Cammas avant le départ. Pour battre le record établi par Lemonchois en 2006, il faut couper la ligne d'arrivée avant lundi à 06 h 21 min 05 seconde (en heure de Paris). Et Cammas devrait tenir une moyenne de 23 à 24 noeuds (environ 45 km/h). Difficile pour un solitaire qui doit de plus contrôler Thomas Coville et Francis Joyon, auteurs des deux meilleurs temps autour du monde en solitaire sur ces bateaux et qui batailleront jusqu'au bout. Qui de Cammas, Coville ou Joyon, dans l'ordre alphabétique, qui est aussi celui du classement provisoire l'emportera ? Une incertitude demeure mais le vainqueur sera l'un de ces trois-là, puisque Yann Guichard (FRA/Gitana XI), quatrième, croise à 530 milles (plus de 1.000 km) de Cammas.

Avec certitude, les skippeurs ne s'amusent pas. Selon Météo Consult, ils affrontent des vents de 22 à 40 noeuds (40 à 80 km/h) et une mer formée. Des conditions difficiles en équipage. Et là, ils sont seuls... Les cartes météos laissent apparaître une vaste zone déventée. Sera-t-elle effectivement sur la route de l'un ou de l'autre ? C'est à ce jeu d'intimidation et d'intoxication à distance que se livrent Coville et Joyon, sur Cammas. Dans les autres classes, les conditions ne sont pas meilleures, du moins en IMOCA (monocoques de 18,28 m) et Multi 50 (trimarans de 50 pieds/15,24 m), respectivement menées par Roland Jourdain (Veolia Environnement) et Franck-Yves Escoffier (Crêpes Whaou!).
En IMOCA, Jourdain a perdu un sérieux adversaire, Kito de Pavant (Groupe Bel), contraint à l'abandon sur avarie de quille. "J'ai entendu comme une détonation dans le bateau. J'ai regardé sur le pont mais il n'y avait rien. Le bateau s'est couché brutalement. Je suis aussitôt allé voir la quille, elle ballottait sans être retenue.... La décision a été vite prise d'arrêter la Route du Rhum ici. J'ai fait demi-tour pour revenir vers les Açores, Horta ou Sao Miguel ma décision n'est pas encore prise". Enfin, les deux "ch'tis" Thomas Ruyant (Destination Dunkerque) en classe 40 et Pierre-Yves Chatelin (Destination Calais) en Rhum, sont toujours en tête.

AFP