Thomas Coville Route de Rhum
Le skipper Thomas Coville sur Sodebo | DPPI - VINCENT CURUTCHET

Record du monde en solitaire : Thomas Coville pulvérise le record en 49 jours

Publié le , modifié le

Thomas Coville, le skipper de Sodebo Ultim', est arrivé ce dimanche, vers 18h00, au large d'Ouessant et a donc franchi la ligne d'arrivée virtuelle du tour du monde à la voile en solitaire avec environ sept jours d'avance sur le précédent record, soit en moins de 50 jours. Le temps de référence actuel avait été réalisé en 2008 par Francis Joyon, qui avait bouclé sa circumnavigation sur le multicoque Idec en 57 jours et 13 heures.

C'est à la tombée de la nuit et dans la brume que Thomas Coville a passé la ligne d'arrivée. Parti le 6 novembre dernier, il valide ainsi un nouveau record du monde en solitaire avec 8 jours d'avance (49 jours 3 h 7 min et 38 sec), au bout de la troisième tentative du record monde du tour du monde à la voile en solitaire, après 2009 et 2011. Il bat ainsi le précédent temps référence de Francis Joyon, effectué en 2008.

Dans un communiqué publié sur le site de son sponsor, il est précisé qu'après le passage de la ligne, le marin restera toute la nuit en mer avec son équipe à bord, "un sas de décompression essentiel après 7 semaines éprouvantes seul en mer". Le trimaran rejoindra ensuite Brest dans la matinée de lundi.

Thomas Coville a porté un coup extraordinaire au record du tour du monde à la voile en solitaire dimanche en passant sous la barre des 50 jours, loin, très loin des trois ans qu'avait mis le premier marin à avoir réalisé l'exploit il y a un peu plus d'un siècle. Depuis le Canadien Joshua Slocum en 1895, ils ont été quelques-uns à réaliser le rêve ultime du marin du grand large, celui de faire le tour du monde à la voile (d'ouest en est). Plusieurs ont inscrit leur nom au palmarès des records mais avec des différences.

Il y a eu des tours du monde en solitaire mais avec escale, des tours du monde sans escale mais en équipage, et des tours du monde en solitaire et sans escale sur des monocoques. Celui de Coville est un tour du monde en solitaire sans escale et sur un multicoque (un maxi-trimaran, Sodebo Ultim'), les bateaux les plus rapides. En solitaire et en multicoque, c'est Alain Colas (Manureva) qui a tracé la voie en 1973 mais avec une escale. Sans aucune halte, c'est Francis Joyon qui a ouvert le compteur en 2005.

La réaction de Thomas Coville 


"Le rêve de dix ans de travail arrive": Thomas Coville savoure avec une émotion "extrêmement puissante et dense" son exploit, quelques heures après avoir battu dimanche le record du tour du monde à la voile en solitaire et sans escale. "C'est un drôle de mélange, d'un seul coup tout s'arrête. Vous êtes extrêmement connecté pendant 49 jours avec votre bateau, avec la nature et d'un seul coup, le rêve de dix ans de travail arrive. C'est un mélange d'une émotion extrêmement puissante et dense, qui vous monte du fond des tripes. C'est un moment très fort dans ma vie d'athlète", a commenté le marin français pour France Info alors qu'il n'est attendu à terre, à Brest, que lundi vers 09h00.

Il lui aura fallu 5 tentatives pour établir ce record en 49 jours, 3 heures, 7 minutes et 38 secondes, après notamment deux tours du monde réussis mais sans record à la clé. "J'ai tenté, j'ai échoué, je suis tombé, je me suis relevé, je me suis reconstruit. C'est toute cette histoire humaine pour arriver à concrétiser tous ces efforts qui est valorisante et que je retiendrai. 49 jours, effectivement c'est un très bon temps mais c'est plus le chemin pour y arriver qui m'émeut et qui est intéressant dans ce grand voyage", a-t-il déclaré.