Jean Pierre Dick Yann Elies
Jean Pierre Dick et Yann Elies (au premier plan) | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Qui pour gagner la Transat Jacques Vabre ?

Publié le , modifié le

Le départ de la 13e Transat Jacques Vabre sera donné dimanche, au Havre. Pour les skippers en lice, direction Salvador de Bahia (Brésil)… Le point sur les forces en lice.

Du côté des Imoca, plusieurs skippers peuvent succéder à François Gabart et Pascal Bidégorry, vainqueurs sortants en Multicoque Ultime. Le record de la traversée Le Havre – Salvador de Bahia est toujours détenu par le duo Franck Cammas – Steve Ravussin, en 10 jours, 38 minutes et 43 secondes, depuis 10 ans déjà. Sur la catégorie reine, c’est pour l’heure le duo Jean-Pierre Dick - Yann Eliès qui tient la corde dans les pronostics. Il faudra tout de même garder un œil sur Tanguy De Lamotte et Samantha Davies, ainsi que l’équipe formée par Kito de Pavant et Yannick Bestaven. La lutte pour rallier les premiers Salvador de Bahia s’annonce âpre.

"Pas d'intérêt de s'aligner dans une course si tu n'as pas de chance de gagner"

La course en Class40 sera sans doute la plus ouverte de cette édition, tant les prétendants sont nombreux. Avec 16 bateaux au départ sur cette Route du Café, quelques noms sont à suivre dans cette catégorie : Phil Sharp et Pablo Santurde, mais aussi Louis Duc et Alexis Loison, ou encore Maxime Sorel (2e en 2015) et Antoine Carpentier. Le doyen de l’épreuve, Halvard Mabire, 61 ans, sera également au départ dans cette catégorie. Il sera notamment accompagné par Miranda Merron, qui a déjà gagné la Transat en 1999… Phil Sharp s’est montré assez serein en conférence de presse, à deux jours du grand départ : « Je ne vois pas l’intérêt de s’aligner dans une course si tu n’as pas de bonnes chances de gagner. Cette année, nous avons bien préparé le bateau, optimisé et le plus important, accumulé les milles en course. C’est essentiel de pouvoir pousser les limites du bateau en compétition en avant saison. Nous avons cassé quelques petites choses et avons tout fait pour laisser derrière nous ce qui peut nuire à la performance ».

"La flotte des Multi50 a une belle gueule"

Du côté des Multi50, Erwan Le Roux, vainqueur en 2009, 2013 et 2015, sera bien entendu à suivre de très près avec son coéquipier Vincent Riou. Ce dernier reconnaissait le grand niveau de cette édition : « Le niveau est homogène. Il y a des bateaux avec de grosses qualités (…) La flotte des Multi50 a une belle gueule et il y a de nouveaux skippers (…) Sur cette Transat Jacques Vabre, je préfère largement naviguer avec Erwan sur ce support que d’être en Imoca. » Les deux skippers, à l’expérience qu’on connaît, sont les grands favoris dans cette catégorie, même s’il faudra se méfier d’Armel Tripon (bien qu’il s’agisse de sa première Transat en course en multi), et de Vincent Barnaud.