Ouverture du procès du skipper Yann Guichard

Ouverture du procès du skipper Yann Guichard

Publié le , modifié le

Le procès du skipper Yann Guichard, dont le maxi-trimaran Spindrift 2 avait percuté un canot pneumatique au départ de la Volvo Ocean Race en 2015 au large du Morbihan, faisant un blessé grave, s'est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Lorient.

Le procès s'est ouvert peu avant 14H00 en présence du navigateur de 42 ans, vêtu d'un costume gris clair, ainsi que de Virginie Le Namouric, quadragénaire qui a perdu une jambe dans l'accident, vêtue de noir sous une veste orange vif.  Avant l'ouverture du procès, devant le tribunal, Yann Guichard s'est approché de Mme Le Namouric, assise dans un fauteuil roulant pour lui serrer la main et lui dire quelques mots à l'oreille, ainsi qu'il l'avait déjà fait lors d'une précédente audience, qui avait été renvoyée. Yann Guichard comparaît pour blessures involontaires ayant entraîné une ITT supérieure à trois mois et mise en danger d'autrui, à chaque fois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence.

Le skipper était à la barre de Spindrift 2 lors de l'accident survenu le 16 juin 2015, au cours duquel Virginie Le Namouric avait été grièvement blessée aux jambes par l'un des safrans du maxi-trimaran de 40 mètres. Sa jambe gauche a été amputée, tandis que l'autre a souffert de multiples fractures. Virginie Le Namouric accompagnait dans l'embarcation pneumatique son mari, commissaire de course bénévole. Dans le canot se trouvaient quatre personnes au total, à l'occasion du départ de la 9e et dernière étape Lorient-Göteborg (Suède) de la Volvo Ocean Race, à laquelle ne participait pourtant pas Spindrift 2. Le procès devait se tenir le 10 février mais il avait été renvoyé, l'avocat du navigateur réclamant un supplément d'information sur les circonstances de l'accident.

AFP