Jean-Pierre Nicol
Jean-Pierre Nicol | MARCEL MOCHET / AFP

Nicol domine le début de la Solitaire du Figaro

Publié le , modifié le

Jean-Pierre Nicol pointait en tête mardi soir dans la première étape Bordeaux-Porto de la 44e Solitaire du Figaro, devant Frédéric Rivet et Vincent Biarnes.

Nicol et Rivet ont choisi de faire route vers Porto (Portugal) en rasant  les falaises ibériques, à la recherche d'éventuelles brises thermiques, pendant  que le reste de la flotte était comme prévu englué plus au large. Après une nuit particulièrement agitée au cours de laquelle le vent est  monté jusqu'à 38 noeuds, c'était en effet le calme plat mardi soir au large du  cap Finisterre, au nord-ouest de l'Espagne, et les vitesses ont chuté  brutalement, passant d'une dizaine de noeuds à 1 ou 2. Plusieurs concurrents ont souffert du gros temps des dernières heures et si  on ne compte pas d'abandons, les avaries techniques sont multiples. Fabien Delahaye est désormais sans tangon et doit réparer son spi, les  Britanniques Jackson Bouttell et Henry Bomby n'ont plus de grand spi, tandis  que Nicolas Lunven, l'un des favoris, a dû lui aussi subir quelques déboires  pour ne pointer qu'à la 28e place à 19h00.

Le triple vainqueur de la course Michel Desjoyeaux, en tête de la flotte  des 41 concurrents à 08h00 du matin, n'était plus que... 30e à 19h00, payant  -pour le moment- le choix d'une route très au large. L'option pourrait  toutefois se révéler fructueuse si les audacieux partis à terre venaient à se  trouver encalminés. Dans ces conditions, avec une météo assez incertaine pour les heures à  venir, il était impossible mardi soir de prédire quand les leaders vont pointer  leur étrave à Porto, distant seulement d'une centaine de milles.

Classements de la première étape de la Solitaire du Figaro, mardi à 19h00:
1. Jean-Pierre Nicol (FRA/Bernard Controls) à 100,6 milles de l'arrivée
2. Frédéric Rivet (FRA/DFDS Seaways) à 0,5 mille du premier
3. Vincent Biarnes (FRA/Prâti'Buches) à 2,3
4. Nicolas Jossier (FRA/In Extenso Experts Comptables) à 2,6
5. Yann Eliès (FRA/Groupe Queguiner/Leucémie Espoir) à 2,7
6. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 2,9
7. Anthony Marchand (FRA/Bretagne Crédit Mutuel Performance) à 3
8. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 3,1
9. Frédéric Duthil (FRA/Sepalumic) à 3,2
10. Morgan Lagravière (FRA/Vendée) à 3,4
...

AFP