voile tour de france farr 30 072010
voile tour de france farr 30 072010 | AFP-LO PRESTI

Les Réunionnais à la fête

Publié le , modifié le

Ville du Port Région Réunion a remporté l'étape qui se disputait entre Dieppe et Pléneuf-Val André. Skippé par un équipage amateur, le bateau a su résister aux attaques des professionnels de Nouvelle-Calédonie. C'est à 00h34 que Port Région Réunion a franchi la ligne d'arrivée, devant Nouvelle-Calédonie et Toulon Provence Méditerranée. La deuxième place décrochée par Bertrand Pacé permet à Nouvelle-Calédonie de conserver la tête au classement général.

Il y a des victoires qui se veulent plus belles que d'autres. Pour avoir fourni des efforts payants. Pour avoir renversé la hiérarchie aussi.Vainqueur de l'étape de ralliement entre Dieppe et Pléneuf-Val André, l'équipage de Ville du Port Région Réunion, composé uniquement d'amateurs, a mené une course parfaite et livré une bataille sans relâche pour voir son monocoque franchir la ligne d'arrivée devant Nouvelle-Calédonie, un bateau skippé par Bertrand Pacé, le spécialiste de la Coupe de l'America, rien que ça.

00h34. Il a fallu attendre une bonne demi-heure après que les douze coups de minuit aient retenti pour voir les Réunionnais s'arroser de champagne, tradition oblige. La victoire, de coefficient trois, est d'autant plus belle puisqu'elle permet aux hommes de Fred Dalle de faire un bond au classement général en gagnant sept places. Désormais quinzième au classement provisoire, l'équipage savoure sa victoire, à l'instar du barreur Nicolas Thébaut: "C'est une victoire attendue car ça fait quelques années que nous faisons le TFV et qu'il était temps ! Elle est aussi inattendue parce que c'est le premier ralliement pour une partie de l'équipe. C'est un peu inespéré, et nous sommes très contents !", a-t-il indiqué. Les amateurs ultramarins ont donc de quoi être fiers, car outre le fait d'avoir devancé les monocoques des professionnels, ils ont su jouer les trouble-fêtes tout au long des 194 milles qui arpentent le parcours, jugé éprouvant par les acteurs: "C'était une étape difficile ! Nous nous sommes quand même tapés je ne sais pas combien d'heures au rappel, dans les filières !", a confessé Jimmy Pahun, skipper du bateau Ile de France.

Si les membres du Port- Région Réunion ont le sourire, d'autres font la grimace. F.Lebourdais et Cyril Michel, skippers du voilier belge Région de Bruxelles-Capitale, ont été contraints d'abandonner après avoir heurté un rocher. La même mésaventure s'est produite pour le bateau Art et Métiers. Malgré sa deuxième position à l'arrivée de l'étape, Bertrand Pacé n'a pas de quoi déchanter. Son bateau Nouvelle-Calédonie conserve sa première place au classement général provisoire. Principale épreuve du Championnat de France des équipages, le Tour voile, qui  alterne régates "inshore" (côtières) et courses étapes de plusieurs dizaines de  milles en mer du Nord, Manche, Atlantique et Méditerranée, se clôturera le 25 juillet à La-Seyne-sur-Mer (Var). Mais pour l'heure, l'heureuse victoire du monocoque réunionnais donne raison à la fameuse glorieuse incertitude du sport. Quand David met à mal Goliath...

Par Rayan Ouamara

Réactions

Nicolas Thébaut, barreur de Ville du Port - Région Réunion :

"C'est une super victoire, un peu inespérée. Nous sommes très contents ! C'était très long. Aujourd'hui, nous avons passé toute la journée en sachant que nous étions premiers et qu'il fallait répondre aux attaques des adversaires. Nous l'avons fait avec sang-froid et efficacité. C'était vraiment sympa. Nous avions une bonne vitesse et nous avons joué les bons coups. Nous avions un petit matelas d'avance dû à notre option de la première nuit : nous ne sommes pas allés au large toute de suite et avons viré à l'arrivée du front froid. C'est ce qui a fait que nous étions devant le lendemain matin. Nous allons célébrer un peu et rapidement aller dormir. Nous réaliserons demain matin. Mais ça sera une belle fête !"

Gildas Morvan, navigateur de Nouvelle-Calédonie :

"L'objectif était de faire un podium sur une course offshore comme ça, de jouer placé et de ne pas faire de bêtises. L'objectif est atteint : nous sommes deuxièmes malgré un problème cette nuit. Nous pensions faire une belle trajectoire et nous nous sommes aperçus au petit matin qu'il y avait une douzaine de bateaux devant nous. Il a fallu remettre du charbon et nous nous sommes bien bagarrés devant Cherbourg et dans le raz Blanchard. C'est avec grand plaisir que nous faisons deuxièmes ! Nous avons doublé TPM - COYCH à l'arrache, en leur passant sur le corps un mille avant la ligne d'arrivée."

Fabien Henry, skipper de TPM - COYCH :

"Nous sommes satisfaits de notre troisième place même si nous avons un peu manqué de lucidité à la fin et que nous nous sommes faits passer par Nouvelle-Calédonie sur les derniers milles. C'est une étape vraiment pas facile. Le passage du raz Blanchard à contre-courant : de bons souvenirs ! L'équipe a bien bossé et a tout donné. Une bonne nuit de repos et nous allons continuer, comme d'habitude !"

Classement de l'étape Dieppe - Pléneuf-Val André (avant jury):

1. Ville du Port Région Réunion (manager: Frédéric Dalle/FRA)
 2. Nouvelle-Calédonie (skipper: Bertrand Pacé/FRA)
 3. Toulon Provence Méditerranée - COYC Hyères (skipper: Fabien Henry/FRA)
 4. Ile-de-France (skipper: Jimmy Pahun/FRA)
 5. Courrier Dunkerque (skipper: Daniel Souben/FRA)