Le point à mi-course sur la Vendée Arctique : chaud, chaud, show l'Islande !

Publié le , modifié le

Auteur·e : Gael Robic
Thomas Ruyant à la barre de Linkedout sur la Vendée Arctique
Thomas Ruyant à la barre de Linkedout sur la Vendée Arctique | AFP - Pierre Bouras / DPPI Media

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Improbable scénario au large de l’Islande : les trois bateaux de tête se tiennent en moins de cinq miles à mi-parcours de la Vendée- Arctique-Les Sables !

De mémoire d’éléphants de mer, on n’avait jamais vu çà. Charlie Dalin, Jérémie Beyou, Thomas Ruyant bord à bord après 3 000km et cinq jours de mer ! Du close-racing, de la régate à l’ancienne, comme on aime ! Ca navigue (presque) à vue, façon marquage à la culotte digne des grandes heures de la Ligue des Champions.

Dit autrement, l’Islande, ça se mérite : dans une pétole d’école, le normand et le breton glissent poussivement vers la marque de parcours, souffle court à deux nœuds, quand  le nordiste, 3e, déboule toutes voiles dehors –enfin, façon de parler- étrave fumante à… quatre nœuds! La température extérieure n’excède pas les 8°, mais pour les skippers, ca sent le coup de chaud à bord. Le jaune, le gris ou le bleu… faites vos jeux…

Ruyant devant

Après une matinée à batailler, Thomas Ruyant franchit le premier la marque virtuelle de la mi-parcours, par 62° de latitude nord, là haut, tout là haut. A peine 1 mille devant Charlie Dalin ! Belle remontée pour le Dunkerquois, pointé encore hier à plus de 40 miles du duo de tête.

La "descente" retour promet. Tout schuss vers la Vendée! Enfin, presque… car les prévisions météo n’indiquent rien de bon question vent sur l’Atlantique Nord… Regroupement général en vue. Tactique et stratégique, cette fin de course ! Les premiers pourraient rejoindre les Sables d’Olonne le mardi 14 juillet en soirée.

Gael Robic gael_robic