Vincent Riou et son PRB stoppent l'aventure sur le Vendée Globe
Vincent Riou et son PRB stoppent l'aventure sur le Vendée Globe | AFP - Jean-Marie Liot

Le film de l'abandon de Riou

Publié le , modifié le

Vincent Riou, l'un des grands favoris de ce Vendée Globe, a décidé d'abandonner dimanche suite à l'avarie causée samedi à son bateau (PRB) lors d'une collision avec une bouée métallique au large des côtes brésiliennes. Retour sur des heures mouvementées pour le vainqueur de l'édition 2004- 2005.

Le choc entre son bateau et une bouée métallique a été violent samedi et le skipper de PRB a immédiatement constaté que la coque de son voilier avait été déchirée et délaminée sur une surface d'environ un mètre carré. Riou est alors entré en contact avec Guillaume Verdier, l'un des architectes du bateau, pour trouver une solution. Deux heures plus tard, en faisant une nouvelle vérification, Riou a découvert que le tirant de l'outrigger tribord avait lui aussi été abîmé. Ce câble de carbone est une pièce maîtresse du gréement.

Endommagé sur environ 50 cm, il ne permet plus d'assurer la bonne tenue du mât. Riou a alors appelé Denis Glehen, l'ingénieur responsable du mât, pour évaluer les dégâts et étudier les possibilités de réparer. Le skipper de PRB a cependant très vite du se rendre à l'évidence: une réparation à la mer de cet outrigger n'était pas possible avec les éléments dont il dispose à bord. L'abandon était dès lors la seule option raisonnable.

"C'était une décision très dure à prendre mais c'est la plus raisonnable, a déclaré Riou , 40 ans. Je m'étais fixé cet objectif de Vendée Globe depuis  plusieurs années. J'y ai mis énormément d'énergie. Je suis profondément déçu  mais je le suis aussi et surtout pour mes partenaires".

Voir la video

Voir la video

Voir la video