L'Atlantique aller-retour en solitaire: Hedrich est parti

Publié le , modifié le

L'aventurier français Charles Hedrich a donné ses premiers coups de rame à Saint-Pierre et Miquelon, prélude à un voyage de 5 à 7 mois en solo et à une première mondiale, la traversée aller retour de l'Atlantique sans escale.

Sous le soleil, cet homme de 54 ans a quitté le port de Saint-Pierre à 12H30 locale (14h30 GMT). Avant de passer quelque six mois en compagnie des vagues et des oiseaux de mer, le marin a fait un bout de chemin en compagnie des "Zigotos", une association de rameurs locaux montés à bord d'un doris, une petite embarcation traditionnelle de l'archipel pour la pêche à la morue, et d'une passionnée de kayak de mer. Porté par des vents d'Ouest qu'il attendait depuis deux semaines, Charles Hedrich s'est ensuite éloigné de Saint-Pierre seul pour accomplir son défi: ramer en direction du cap Race, l'extrémité de Terre-Neuve, puis de l'Europe, avant un retour vers les Canaries et le Cap vert pour une arrivée aux Antilles ou au Brésil prévue dans 5 à 7 mois.

Julien Lamotte