Le départ de la Sydney-Hobart
La flotte s'est élancée depuis la baie de Sydney | AFP - GREG WOOD

La Sydney-Hobart s'est élancée à 76

Publié le , modifié le

Depuis 1945, chaque 26 décembre, les voiliers s'élancent de Sydney pour allier Hobart, à 630 milles de là (1167.39km) dans des conditions toujours difficiles. Le départ a été donné à 13h, heures locales, pour 76 bateaux, puisque l'un d'eux a été interdit de départ.

Il se faisait une joie de participer à sa 25e Sydney-Hobart. Mais Grant Wharington n'a pas pu s'élancer avec l'ensemble de la flotte. Seulement trois heures avant le départ, les organisateurs ont signifié au  skipper qu'il n'avait pas fourni tous les documents requis concernant les  modifications apportées à son maxi de 30 mètres. Wharington s'est déclaré "abasourdi" par son éviction. Vainqueur de l'édition 2003 sur Skandia et faisant encore partie des trois favoris pour la victoire, l'Australien, qui devait mener Wild Thing, a vu partir ses rivaux.

Premier d'entre eux, Wild Oats XI, en quête d'une sixième consécration dans cette épreuve. Le bateau de Mark Richards entend également battre le record de l'épreuve qu'il a établi en 2005 (1 j 18 h 40 min 10 sec). Il a d'ailleurs pris rapidement la tête  de la flotte, aidé par un fort vent du sud. Seulement cinq bateaux ne sont pas  australiens (2 néo-zélandais, 1 japonais, 1 lituanien et 1 japonais). "On sera tous +pied au plancher+. Il ne faudra pas calculer, aller le plus  vite possible, suivre la route la plus courte et s'en remettre aux dieux",  avait déclaré avant le départ Mark Richards, vainqueur à la barre de Wild Oats  XI, maxi monocoque de 30 mètres, en 2005, 2006, 2007, 2008 et 2010. Richards  pense qu'il est possible de boucler le parcours en moins de 24 heures...  La Sydney-Hobart peut aussi s'avérer très cruelle. En 1998, une violente  tempête avait coûté la vie à six navigateurs et provoqué la perte de cinq  bateaux.

Vidéo: Le départ de la Sydney-Hobart
Voir la video