Solitaire du Figaro août 2010 la flotte au départ de Gijon
La flotte de la Solitaire du Figaro | AFP - Courcoux

La flotte a quitté l'Espagne

Publié le , modifié le

Quarante-cinq voiliers ont pris ce mardi, au large de Gijon (Espagne), le départ de la 2e étape de la 41e édition de la Solitaire du Figaro qui s'achévera à Brest au terme de 385 milles de navigation. Cinq concurrents, plus fougueux que les autres, ont été rappelés pour départ anticipé: Sébastien Josse (Vendée), Erwan Tabarly (Nacarat), Jeanne Grégoire (Banque Populaire), Jérémie Beyou (BPI) et l'Italien Pietro d'Ali (i.nova-3).

Mer calme et petit vent de nord (7 à 9 noeuds) pour aller virer la bouée de dégagement dans le sillage de Yann Elies (Generali Europ-Assistance), Alexis Loison (All Mer Inéo GDF Suez) et Laurent Gouezigoux (Trier c'est Préserver). Une fois doublée la bouée de dégagement, la flotte devait virer la bouée Radio-France, celle qui libérer effectivement la route à travers le golfe de Gascogne, jusqu'à la marque située à l'entrée de l'estuaire de la Loire et se lancer à l'assaut de 385 milles et non des 418 milles, comme initialement indiqué par les organisateurs. La 1re étape avait été remportée par Armel Le Cléac'h (Brit Air).

Le passage à la bouée de Radio-France :

1. Yann Elies (Generali Europ-Assistance/FRA)
2. Alexis Loison (All Mer Inéo GDF Suez/FRA)
3. Laurent Gouezigoux (Trier c'est Préserver/FRA)
4. Kito de Pavant (Groupe Bel/FRA)
5. Nicolas Jossier (entreprendre en Pays Granvillais/FRA)
6. Eric Drouglazet (Luisina/FRA)
7. Laurent Pellecuer (arnolfini.fr/FRA)
8. Yoann Richomme (DLBC/FRA)
9. Frédéric Rivet (Vendée 1)
10. Fabien Delahaye (Port de Caen-Ouistreham/FRA)