Gabart bat des records de vitesse

Gabart bat des records de vitesse

Publié le , modifié le

François Gabart (Macif) occupait toujours la tête du Vendée Globe lors du dernier pointage mardi soir dans l'océan Indien. Il devançait Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) de moins de 15 milles, les deux hommes se livrant à un chassé-croisé permanent en avant de la flotte, dans des vents d'une vingtaine de noeuds. Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) a lâché du terrain et pointait désormais à plus de 89 milles.

Le mano a mano entre Gabart et Le Cléac'h dans les 40e Rugissants est épuisant physiquement et nerveusement car il se déroule dans un environnement hostile -une mer dure, du vent et le froid- et à grande vitesse, avec encore des moyennes de 450 milles sur 24 heures dans la journée de mardi. Combien de temps les deux hommes -qui font maintenant route vers le cap Leeuwin, au sud-ouest de l'Australie- tiendront-ils à ce rythme, alors qu'il n'ont pas atteint la moitié du parcours  ?

François  Gabart enchaîne les records de vitesse avec un calme, une lucidité et une détermination qui impressionnent de la part d'un coureur qui s'aventure pour la première fois dans ces eaux inhospitalières. En 24 heures, Gabart a parcouru 545,3 milles (1.009,8 km) à la moyenne de 21,1 noeuds. Il a ainsi pulvérisé le précédent record, établi par un autre Français, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3), le 1er décembre (502,5 milles). Et franchi le premier la barre symbolique des 1.000 km abattus en 24 heures. Gabart est aussi l'homme le plus rapide depuis le coup d'envoi de ce Vendée Globe avec 10.763 milles parcourus en 30 jours, à la moyenne de 14,9 noeuds.

Gabart a reconnu avoir eu "plein de petits soucis techniques, des bricoles" depuis le départ. "Mais rien de grave".   Le skipper de Macif étonne aussi par sa maturité dans la façon dont il a su gérer les mers du grand sud. Gabart a trouvé son rythme et poursuit sa course à distance avec Le Cléac'h, tandis que derrière, Jean-Pierre Dick est distancé. 

Dick reste pourtant confiant sur ses possibilités de revenir sur les deux leaders, d'autant qu'il a creusé l'écart sur  le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), pointé en 4e position, qui a percuté un objet flottant dans la nuit de dimanche à lundi. Il ne l'a annoncé que mardi, précisant que l'un des deux hydrogénérateurs était cassé et qu'il devait désormais faire attention à sa consommation d'électricité. La barre de liaison entre les deux safrans a également été brisée lors du choc et Thomson a du la réparer pour la 2e fois depuis le départ. Tout cela complique la situation du Britannique qui abandonne des milles sur le trio de tête.

 Le classement

1. François Gabart (FRA/Macif) à 14.910,9 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 14,4 milles du premier
3. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 89,7
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 177,7
5. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 192,6
6. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 737,8
7. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 755,3
8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 943,3
9. Javier Sanso (ESP/Acciona) à 1.609,8
10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Vérandas) à 2.051,5

Voir les positions des skippers

francetv sport @francetvsport