François Gabart abandonne sa tentative de record de l'Atlantique en solitaire

François Gabart abandonne sa tentative de record de l'Atlantique en solitaire

Publié le , modifié le

François Gabart a abandonné ce lundi sa tentative pour battre le record de la traversée de l'Atlantique à la voile en solo avec son maxi trimaran Macif, "les conditions météo (...) ne lui permettant plus" d'y prétendre, a annoncé son équipe à la mi-journée. Le record est détenu depuis juin 2013 par Francis Joyon (Idec) en 5 j 02 h et 56 min.

François Gabart était parti de New York dans la nuit de vendredi à samedi en direction du cap Lizard (sud-ouest de l'Angleterre). Le départ a été délicat à négocier, avec de multiples orages au large de New York qui ont retardé d'une poignée d'heures l'envol du grand multicoque, un plan VPLP de 30 m. Ce retard a eu des conséquences à plus long terme, puisque la fenêtre météo espérée s'est peu à peu refermée, conduisant Gabart à renoncer à poursuivre sa tentative.

"Depuis le départ, on savait que ce serait compliqué parce que la fenêtre de tir était très courte, a-t-il expliqué lundi. Là, force est de constater que la météo n'évolue pas dans le bon sens". Gabart a confié que sa décision était également dictée par des considérations de prudence, les orages de samedi ayant provoqué quelques soucis d'électronique à bord du trimaran, notamment au niveau du pilote automatique. "Le pilote a décroché deux fois sans prévenir, a-t-il précisé. J'ai pu intervenir rapidement dans les deux cas pour récupérer la barre, mais je n'ai pas envie de continuer à naviguer à fond la caisse avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je ne veux pas prendre de risques pour le bateau".

Pour ce navigateur qui cumule les victoires, cette tentative n'est pas un échec total. Entre samedi et dimanche, il a battu le record de la plus grande distance parcourue à la voile en 24 heures, parcourant la distance de 785 milles (1.453,8 km) en 24 heures, à la moyenne de 32,7 noeuds (60,5 km/h).

AFP