Francis Joyon
Francis Joyon. | FRED TANNEAU / AFP

Francis Joyon explose le record du tour du monde en 40 jours

Publié le , modifié le

Il y a eu Thomas Coville et ses 49 jours. Il y a eu Armel Le Cléac'h et ses 74 jours. Il y a désormais Francis Joyon et ses 40 jours : un record absolu du tour du monde. Le skipper français et ses cinq équipiers ont franchi la ligne au large d'Ouessant, pour battre le record du Trophée Jules Verne. Le précédent record était détenu par Loïck Peyron depuis janvier 2012, en 45 jours, 13 heures et 42 minutes.

Il y a tout juste un mois, Francis Joyon se faisait déposséder de son record du tour du monde en solitaire par Thomas Coville. Un record qu’il détenait depuis huit ans. Pas de quoi traumatiser le navigateur français, puisque le voilà de nouveau dans les livres d’histoire, avec un record à son nom : celui du Trophée Jules Verne, un tour du monde sans assistance en moins de 80 jours.

Un bateau petit mais expérimenté

Il faut dire que son bateau est plutôt adepte des records et grosses performances. Idec Sport a été mis pour la première fois à l’eau en 2006, sous le nom de Groupama 3. C’était alors sous l’égide de Franck Cammas, qui avait battu le record du Trophée Jules Verne en 48 jours (en 2010). Ce maxi-trimaran de 31.5 mètres, est ensuite devenu Banque Populaire VII et a permis à Loïck Peyron de remporter la Route du Rhum en 2014. Bref, un bateau taillé pour gagner, à condition d’être bien manœuvré.

Accompagné par Sébastien Audigane, Clément Surtel, Gwénolé Gahinet, Alex Pella et Bernard Stamm, Francis Joyon a non seulement accompli l’exploit de battre le record du tour du monde, mais aussi les cinq records des temps de passage : au cap Leeuwin, en Tasmanie, à l'antiméridien, au cap Horn et à l'Equateur (retour). Il abaisse le précédent record de Loïck Peyron de quatre jours, 14 heures, 12 minutes et 23 secondes.

Cette nouvelle prestation de haute-volée arrive dans une période faste pour la course au large. Il s’agit en effet du troisième record du monde en un mois. Le 25 décembre dernier, Thomas Coville ralliait Brest après avoir battu le record du tour du monde en solitaire (49 jours, 3 heures et 7 minutes). Le 19 janvier dernier, Armel Le Cléac’h remportait le Vendée Globe sur un temps record de 74 jours, 3 heures et 35 minutes.

Joyon, Audigane, Surtel, Gahinet, Pella et Stamm s’étaient élancés une première fois le 20 novembre dernier, avant de faire demi-tour le 27. La seconde tentative, débutée le 16 décembre, a été la bonne.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou