Dick et son Virbac Paprec sont en tête du Vendée Globe
Dick et son Virbac Paprec sont en tête du Vendée Globe | AFP - Jean-Marie Liot

Dick prend les commandes

Publié le , modifié le

Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) est passé en tête du Vendée Globe samedi matin, devant ses compatriotes Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) - qui menait la course depuis le 16 novembre - et François Gabart (Macif).

A cette occasion, Jean-Pierre Dick a battu le record de la plus grande distance parcourue en 24 heures par  un monocoque de 60 pieds Imoca (18,28 m), selon les organisateurs. Avec 498,8 milles (923,7 km) en 24 heures, le skipper de Virbac Paprec 3 a amélioré le record que son compatriote  François Gabart (Macif) avait établi... la veille (482,9 milles/894,3 km). Ce record doit encore être validé par le WSSRC (World Sailing Speed Record  Council) pour devenir officiel.

Le skipper de Virbac-Paprec 3 a donc touché les bénéfices d'un choix tactique audacieux, qui consistait à allonger sa route dans l'ouest pour toucher des vents plus soutenus que Le Cléac'h. Les huit premiers bateaux se dirigeaient cap à l'est en direction de la première "porte des glaces", celle des Aiguilles, matérialisée par deux points fictifs séparés d'environ 400 km. Ces "portes des glaces" ont pour but d'empêcher les skippers de descendre trop au sud et de rencontrer des icebergs.

Des leaders à vive allure

Avec des vitesses moyennes sur 24 heures situées entre 19,6 nœuds et 20,8 nœuds pour les leaders, les marins du Vendée Globe "dévorent" l’Atlantique Sud. Les chiffres en disent long : 498,80 milles en 24 heures pour Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3), 487,04 milles pour François Gabart (Macif), à peine moins pour Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) et Alex Thomson (Hugo Boss). Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) n’affiche que 429,5 milles au compteur sur 24 heures, mais sa vitesse de plus de 19 nœuds ces dernières heures confirme qu’il n’a rien perdu de son option un peu plus nord. Ce premier paquet de cinq bateaux file donc à vive allure par un vent idéal pour claquer des records : 18-22 nœuds de nord-ouest.

Derrière Alex Thomson en cinquième position et situé le plus au nord de la flotte.  Jean Le Cam (Synerciel), Mike Golding (Gamesa) et Dominique Wavre (Mirabaud), eux, n’ont pas chômé cette nuit. Les marins ont du faire face à une météo plus compliquée que devant, un vent moins établi et changeant. Au petit matin, le Suisse et l’Anglais sont au coude à coude. A l’arrière de la flotte, Bertrand de Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) a perdu 300 milles depuis hier sur les leaders. Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur), Arnaud Boissières (Akena Vérandas) et Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) ne vivent pas la même course, avec des moyennes de vitesse situées entre 7 et 15 noeuds. Alessandro di Benedetto (Team Plastique) a traversé cette nuit le 20e parallèle.

Classement à 05h00 (heure de Paris):
1. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 18 806,8 milles de l'arrivée
2. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 0,8 mille du premier
3. François Gabart (FRA/MACIF) à 25,8
4. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 84,4
5. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 97,2
6. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 237,1
7. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 288,3
8. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 310,5
9. Javier Sanso (ESP/Acciona 100% EcoPowered) à 561,9
10. Arnaud Boissières (FRA/Akena Verandas) à 872,4
11. Tanguy De Lamotte (Initiatives-coeur) à 1098
12. Bertrand De Broc (Votre Nom Autour du monde avec EDM Projets) à 1167
13. Alessandro di Benedetto (Team Plastique) à 1539

Voir les positions des skippers

Gilles Gaillard