Démâtage du voilier de Jérémie Beyou

Démâtage du voilier de Jérémie Beyou

Publié le , modifié le

Alors qu'il se place parmi les grands favoris du prochain Vendée Globe (qui s'élancera le 10 novembre), le monocoque de 60 pieds de Jérémie Beyou a démâté mercredi soir dans le golfe de Gascogne. L'incident s'est produit lors d'entraînements en vue du tour du monde en solitaire et sans escale. "C'est un coup très dur mais nous conservons toute l'énergie nécessaire (...) pour prendre le départ", a indiqué le skipper qui comme son équipier Fanch Guiffant est indemne.

C'est à une centaine de milles dans l'ouest d'Arcachon, que le démâtage s'est produit, dans des vents de 23 à 25 noeuds. Le 60 pieds naviguait avec cinq autres futurs concurrents du Vendée Globe. "C'est la fin de l'entraînement qui est compromise, mais pas la course, a déclaré Beyou au téléphone. Nous avons perdu les cordages, l'accastillage, l'électronique. Nous allons chercher à comprendre ce qui s'est passé et remettre un mât au plus vite. Ce mât avait couru un tour du monde et était très solide". "Nous avions prévu un plan B avec un second mât, nous allons le mettre en oeuvre, a-t-il ajouté. C'est un coup très dur mais nous conservons toute l'énergie nécessaire et toute notre détermination pour prendre le départ du Vendée Globe dans les meilleures conditions".

Romain Bonte