Thomas Coville
Le skipper Thomas Coville | AFP - DAMIEN MEYER

Coville renonce à son record

Publié le , modifié le

Le Français Thomas Coville, qui était parti de Brest (Finistère) le 17 janvier pour tenter de battre le record du tour du monde en solitaire et sans escale, a renoncé jeudi à sa tentative et décidé de rentrer directement à son port d'attache de La Trinité sur Mer (Morbihan).

"La météo à venir, le retard accumulé (sur les temps du record, détenu par son compatriote Francis Joyon, ndlr) et des routages qui le font descendre à 300 milles de l'Antarctique au niveau des glaces amènent Thomas Coville, en accord avec son armateur Sodebo, à renoncer à sa tentative de record du tour du monde", a annoncé son équipe à terre, précisant que le skipper du maxi-trimaran  (31 m) "rentr(ait) directement à La Trinité sur Mer".

Si le navigateur français a reconnu ressentir une certaine "amertume de ne pas aller au bout une fois de plus", il s'est assuré d'avoir pris "la bonne décision". "Je ne suis pas un kamikaze", a t-il ajouté.

Après celles de 2008, 2009 et 2011, c'est la quatrième tentative infructueuse de Coville, 45 ans, pour battre ce record (57 j 13 h et 34 min), l'un des plus prestigieux de la voile océanique et propriété de Joyon depuis janvier 2008. Coville avait passé l'équateur le 24 janvier, avec un retard de 3 heures et 16 minutes sur le temps de Joyon. L'écart n'avait ensuite cessé d'augmenter et le skipper de Sodebo comptait près de 900 milles (1.666 km) de retard, un  gouffre, mercredi après s'être extirpé de l'une des premières bulles anticycloniques de l'île de Sainte-Hélène, dans l'Atlantique sud.

Jean Charbon