Thomas Coville
Le skipper Thomas Coville | AFP - DAMIEN MEYER

Coville fait déjà marche arrière

Publié le , modifié le

Le Français Thomas Coville, parti mardi de Brest (Finistère) pour sa quatrième tentative de tour du monde en solitaire et sans escale à bord de son trimaran a du faire demi-tour en raison d'une avarie.

La quatrième tentative n'est pas encore la bonne. Du moins c'est un retard à l'allumage. Parti depuis un jour de Brest, Thomas Coville a déjà du faire demi-tour en raison d'un problème. Selon son équipe, à 15h30 un cordage permettant de fixer le petit gennaker (foc  utilisé aux allures portantes) s'est rompu, entraînant la perte du balcon situé  à l'avant de la coque centrale du multicoque, long d'une trentaine de mètres. Cette pièce assure la sécurité du skipper lorsqu'il manoeuvre sur la plage avant. "A ce stade du record et alors qu'une autre fenêtre (météo) se profile en  début de semaine prochaine, le skipper a choisi de faire route vers Brest", indique un communiqué de son équipe. Il "devrait arriver (le) vendredi 15 novembre dans l'après midi (à Brest)  pour repartir au plus vite", ajoute le texte. Coville a déjà tenté à trois reprises et sans succès de battre le record de  Joyon (57 j 13 h et 34 min), établi en janvier 2008.