Route du Rhum Sodebo Coville
Thomas Coville sur son Sodebo prend les commandes | AFP - Kenzo Tribouillard

Coville dans le rétroviseur de Cammas

Publié le , modifié le

Toujours en tête de la Route du Rhum après cinq jours de course, Franck Cammas sur "Groupama 3" voyait revenir vendredi, doucement mais sûrement, son premier poursuivant Thomas Coville sur "Sodebo", pointé à 257 milles. Sans avarie ni problème technique, la victoire devrait logiquement se jouer entre les deux hommes qui étaient équipiers lors de la conquête du Trophée Jules-Verne, record du tour du monde en équipage en mars 2010.

Si en vingt-quatre heures Coville le Breton a repris 86 milles à Cammas, c'est pourtant l'arrivée de ce dernier qui commence à être estimée à Pointe-à-Pitre par le comité de course "dans la nuit de dimanche à lundi". Au dernier pointage, Cammas était à 1.259 milles de la victoire après laquelle il court depuis sa troisième place en 1998.
En attendant, Thomas Coville a avalé 520 milles en vingt-quatre heures, touchant des vents musclés de 28 à 30 noeuds, fusant jusqu'à 34 noeuds avec son trimaran de 31,97m, poussant, parfois, des pointes à 44 noeuds.
A 257 milles au nord de Cammas, glissant sur des alizés musclés mais ayant perdu de leur régularité légendaire, "Sodebo" est chahuté. Au Sud, "Groupama 3" moins bousculé semble, plus doucement mais plus sûrement aussi, foncer vers la victoire tout en jetant un oeil de plus en plus attentif sur Thomas Coville qui a repris du terrain et pourrait le talonner, mais aussi sur un autre Tomas, l'ouragan qui sévit actuellement près d'Haïti, et qui pourrait provoquer une forte instabilité dans la région.
Dans son rétroviseur, le leader ne perd pas non plus de vue, à l'ouest des Açores, Francis Joyon  tournant à 26 nœuds de moyenne et qui pointe à 286 milles.
malgré ses 34 noeuds en pointe et ses 26 noeuds de moyenne

Chez les monocoques 60 pieds, les quatre premiers, toujours emmenés par Roland Jourdain sur "Véolia", régatent, toujours aussi, en paquet très chahuté, dans un rayon de 60 milles.    Le skipper de "Véolia" est à 2.049 milles de l'arrivée, 36 milles devant Armel Le Cléac'h sur "Brit Air". Neuvième et dernier de cette classe, Michel Desjoyeaux, sur "Foncia", en panne de vent, ferme la marche, à 277 milles du leader, en panne de vent