Team New Zealand et Oracle
Oracle et Team New Zealand ne se font pas de cadeaux | AFP - DON EMMERT

Team New Zealand remporte la 10e régate

Publié le , modifié le

Les challengers néo-zélandais d'Emirates Team New Zealand (ETNZ) ont remporté la 10e course de la finale de la Coupe de l'America, battant le "defender" américain Oracle Team USA au terme d'une manche particulièrement disputée, dès le départ. Les Kiwis mènent désormais par 7 victoires à 1, et ne sont plus qu'à deux succès de remporter cette 44e Coupe de l'America.

Deux défaites de rang, Team New Zealand, malgré sa nette avance au classement, ne pouvait se permettre de rester sans réaction face à la remontée d'Oracle. Et les Néo-Zélandais ont bien réagi lors de la deuxième régate du jour, la 10e de la compétition, peu après avoir fini la 9e avec un déficit de 47 secondes sur les Américains. La deuxième manche -sans doute l'une des plus belles courues jusqu'ici dans  cette finale- s'est déroulée avec un vent (16,5 noeuds) et un courant un peu  plus faibles (1,6 noeud) qu'une heure plus tôt. Barker a cette fois-ci pris le meilleur départ, viré la première bouée sous  le nez d'Oracle Team USA et est resté devant lui pendant tout le bord de  portant, au cours duquel les deux multicoques ont enchaîné les empannages  (virements de bord vent arrière, ndlr). Les Kiwis se sont fait remonter par les Américains dans le bord de près,  incroyablement disputé, avant de reprendre la tête pour quelques longueurs. A  l'issue de ce festival de match racing, les deux bateaux n'étaient plus séparés  que par une petite seconde au passage de la porte au vent! Aotearoa a toutefois creusé l'écart dans le bord de portant vers la  dernière porte, enroulée 11 secondes devant Oracle Team USA. Les Kiwis ont  passé la ligne d'arrivée 16 secondes devant les Américains, qui ont atteint la  vitesse de 44,98 noeuds (83,3 km/heure) dans cette seconde manche.

"Si vous n'avez pas aimé les courses d'aujourd'hui, regardez un autre  sport", a ensuite plaisanté Barker au cours d'une conférence de presse. "Je  n'ai jamais vécu des régates aussi passionnantes", a confirmé Ainslie, pourtant  habitué aux poussées d'adrénaline sur l'eau. Glenn Ashby, le régleur australien du mât-aile d'Aotearoa, a pour sa part  rappelé que ces bateaux sont extraordinairement complexes et que "la courbe  d'apprentissage est verticale".  A terre, il semble que la mayonnaise commence à prendre. Les organisateurs  de la Coupe de l'America ont ainsi affirmé avoir enregistré quelque 52.000  spectateurs samedi à l'America's Cup Park et à Marina Green, les deux  principaux lieux consacrés à la "Cup" sur les quais de San Francisco. Que les fans en profitent car avec cette 7e manche remportée, le challenger ne se trouve plus qu'à deux victoires de soulever le prestigieux trophée mis en jeu.

VIDEO : le résumé des 9e et 10 régates

AFP

Coupe de l'América