Team New Zealand
Team New Zealand barré par Dean Barker aura trouvé la recette durant la première semaine de course. Plus rapide au près (contre le vent) et avec des manoeuvres mieux effectuées, il a échoué à mettre la touche finale. | JOSH EDELSON / AFP

Le vent fait patienter les kiwis

Publié le , modifié le

Avec un score de 8 à 1 en leur faveur, on voit mal qui pourrait empêcher les Néo-Zélandais d'Emirates Team New Zealand (ETNZ) de remporter la 34e édition de la Coupe de l'America. C'est pourtant bien Eole, le dieu des vents, qui a décidé de retarder un peu l'échéance. La 12e régate de la finale a en effet été reportée en raison d'un vent trop fort.

Sans grande opposition face au "defender" Oracle Team USA, ETNZ ne se trouve plus qu'à un succès du prestigieux titre. Alors que les Kiwis pensaient en terminer dès mercredi avec la compétition, les organisateurs ont préféré stopper la 12e régate après quatre secondes de course. Même après seulement quatre secondes, TNZ devançait déjà le navire américain après avoir franchi la  ligne comme un boulet de canon, profitant d'un vent dépassant la limite des 20 noeuds. La vitesse du vent associée au courant de marée descendante de 3 noeuds, obligeaient les organisateurs à interrompre les débats qui devraient reprendre ce jeudi.

"Cela ne va rien changer à notre façon de naviguer", a expliqué le barreur d'Oracle Jimmy Spithill. "Nous allons continuer à faire du  mieux possible. On a déjà assisté à de telles remontées dans d'autres sports et  on peut le faire, a-t-il ajouté. On essaie constamment d'améliorer le bateau". "Il faut y croire", a renchéri le tacticien britannique d'OTUSA Ben  Ainslie, quadruple champion olympique. "Notre équipe est forte, nous en avons la capacité", a-t-il assuré. Un tel retournement de situation marquerait assurément l'une des plus belles pages de l'histoire de cette Coupe de l'America, mais les Américains en sont encore bien loin.

 Vidéo: Les Kiwis tout près du sacre

Romain Bonte

Coupe de l'América