La Coupe de l'America se veut plus prudente

Publié le , modifié le

Un responsable de la Coupe de l'America a recommandé mercredi d'abaisser de dix noeuds la limite de vent pour améliorer la sécurité des courses après la mort d'Andrew Simpson dans le chavirage à l'entraînement du catamaran AC72 d'Artemis Racing, début mai à San Francisco.

Iain Murray, directeur des courses, a présenté une série de 37 mesures visant à renforcer la sécurité de la compétition, parmi lesquelles l'abaissement à 20 noeuds (37 km/h) en juillet et 23 noeuds (42,5 km/h) en septembre de la limite de vent au-delà de laquelle les AC72 ne sortiront pas. Ces recommandations incluent aussi la possibilité pour une équipe de refuser de prendre la mer pour raisons de sécurité sans pénalités financières.

Murray préconise que le format de la Coupe Louis-Vuitton (éliminatoires des +challengers+) soit modifié pour diminuer le nombre de "round robin" de sept à cinq afin de consacrer plus de temps à la maintenance des AC72, ces catamarans futuristes à aile rigide conçus pour rendre la "Cup" plus spectaculaire. Les mesures prévoient aussi qu'une inspection structurelle indépendante de chaque AC72 soit effectuée.

Concernant les équipements de sécurité des équipiers, Murray demande le port de plaques solides ("armures corporelles") et de casques plus voyants ainsi que l'emploi d'engins de localisation et d'aide à la respiration sous-marine. La liste des mesures inclut aussi l'augmentation du nombre de bateaux de soutien et de secours et l'interdiction de la présence d'un invité ou d'un caméraman à bord des bateaux pendant les régates, ainsi que la possibilité d'adapter l'horaire des courses à celui des marées et à la météo. 

Vidéo: entraînement dans la baie de San Francisco

Voir la video

AFP

Coupe de l'América