Coupe de l'America
La Coupe de l'America | FABRICE COFFRINI / AFP

Coupe de l'America : Le mode d'emploi

Publié le , modifié le

Les bateaux, les équipes et l'historique : tout savoir sur la 34e édition de la Coupe de l'America.

Les AC72

Les AC72 avec lesquels vont  régater du 7 au 21 septembre à San Francisco les deux équipes engagées dans la  34e Coupe de l'America  sont des catamarans à aile rigide de 22 m de long, hyper  rapides et ultra sophistiqués mais délicats à piloter et potentiellement  dangereux. Le 9 mai dernier, Artemis, l'un des trois challengers du "defender"  américain Oracle Team USA, a ainsi perdu un équipier, le Britannique Andrew "Bart" Simpson, au cours d'une sortie d'entraînement. L'AC72 suédois a chaviré,  s'est disloqué et Simpson, double médaillé olympique, est mort noyé, coincé  sous la structure.

Longs de 22 m, larges de 14, pesant 6 tonnes à vide et propulsés par des  ailes rigides de 40 m de haut et d'une superficie de 260 m2 (580 m2 avec le  gennaker), ces monstres de technologie sont menés par des équipages de 11  personnes choisies parmi les meilleurs marins de la planète. Hybrides d'avions et de voiliers, ils sont capables de voler à 3 ou 4  mètres au-dessus de l'eau à plus de 45 noeuds (plus de 80 km/h) une fois montés  sur leurs foils (plans porteurs) en L majuscule.

Les AC72 s'affranchissent  ainsi de presque toute résistance hydrodynamique et ne touchent plus l'eau  qu'avec leurs dérives et leurs safrans (gouvernails) en T inversé. Conçus par certains des meilleurs architectes au monde, construits en  carbone par des chantiers réputés, les AC72 peuvent filer à trois fois la  vitesse du vent. En octobre 2012, le premier AC72 du "defender" américain Oracle avait lui  aussi chaviré à San Francisco, lors d'un entraînement. Pas de victime cette  fois, mais le voilier avait été gravement endommagé.

Les deux équipes

Oracle Team USA
Propriétaire: "Billion Dollar Larry", le milliardaire américain Larry  Ellison, dont la fortune était estimée à 41 milliards de dollars (31 milliards  d'euros) en 2012 par le magazine Forbes.
Directeur exécutif (CEO): le Néo-Zélandais Russell Coutts
Barreur: l'Australien James Spithill (ou le Britannique Ben Ainslie)
Yacht Club: Golden Gate Yacht Club (GGYC)
Budget: entre 170 et 200 millions de dollars US (estimation)

Emirates Team New Zealand (NZL)
Fondateur: le Néo-Zélandais Grant Dalton
Skipper: le Néo-Zélandais Dean Barker
Yacht Club: Royal New Zealand Yacht Squadron (RNZYS)
Budget: environ 84 millions de dollars US (estimation)

Les dix derniers vainqueurs de la Coupe

2010 (Valence, Espagne): BMW Oracle Racing (USA) bat Alinghi (SUI) 2 à 0. A  l'issue d'un long bras de fer juridique, la 33e "Cup" est l'occasion d'un bref  affrontement (2 régates) entre deux "monstres" surpuissants annonciateurs des  AC72, le trimaran USA 17 ("Godzilla") d'Oracle et le catamaran d'Alinghi, tous  deux longs d'une trentaine de mètres.
2007 (Valence, Espagne): Alinghi (SUI) bat Team New Zealand (NZL) 5 à 2.  Cette course sera la dernière des Class America , beaux mais lents monocoques  longs d'environ 25 m pour un déplacement de 24 tonnes (dont 19 tonnes de lest),  un mât de 35 mètres et une surface vélique de 325 m2 au près et de 750 m2 au  portant.
2003 (Auckland, Nouvelle-Zélande): Alinghi (SUI) bat Team New Zealand (NZL)  5 à 0. Les Suisses remportent leur première Coupe de l'America , humiliant les  Kiwis dans leurs eaux.
2000 (Auckland, Nouvelle-Zélande): Team New Zealand (NZL) bat Prada (ITA) 5  à 0. Victoire nette et sans bavure des Néo-Zélandais sur les Italiens.
1995 (San Diego, Etats-Unis): Black Magic (NZL) inflige une correction à  Young America  (USA), battu 5 à 0.
1992 (San Diego, Etats-Unis): America 3 (USA) bat nettement Il Moro di  Venezia (ITA) 4 à 1.
1988 (San Diego, Etats-Unis): le catamaran américain Stars and Stripes bat  sans difficulté (2 à 0) le grand (36,5 m hors tout) monocoque néo-zélandais  KZ1. Combat inégal, absurde, dont le résultat était écrit avant même le départ  de la première régate. L'araignée d'eau américaine, longue de seulement 18 m  mais légère et surtoilée, tourne autour de son adversaire néo-zélandais,  confirmant la supériorité des multicoques sur les monocoques.
1987 (Fremantle, Australie): Stars and Stripes (USA) bat aisément  Kookaburra 3 (AUS) 4 à 0.
1983 (Newport, Etats-Unis): Australia II (AUS) bat Liberty (USA) 4 à 3.  Victoire historique des Australiens sur les Américains, dans la Mecque du  yachting mondial, grâce à un 12 m JI doté d'une quille à ailettes  révolutionnaire et barré par John Bertrand. Les Australiens mettent fin à 132  ans de domination américaine !
1980 (Newport, Etats-Unis): Freedom (USA) bat sans difficulté Australia  (AUS) 4 à 1.

Coupe de l'América