Vincent Riou et Hugues Destremau sur PRB
Vincent Riou et Hugues Destremau sur PRB | AFP - CYRIL FOLLIOT

Concise 2 et PRB abandonnent

Publié le , modifié le

Alors qu'ils étaient en tête des monocoques Class40, les Britanniques Ned Collier Wakefield et Sam Goodchild, à la barre de Concise 2, ont été contraint à l'abandon suite à un délaminage à l'avant de la coque de leur embarcation. Dans la classe Imoca, les Français Vincent Riou/Hugues Destremau (PRB), victime d'une avarie sur la cloison avant de la soute à voiles, ont eux aussi jeté l'éponge.

L'hécatombe se poursuite sur la Transat Jacques Vabre. Ce coup-ci, deux bateaux ont renoncé coup sur coup. Dans la Class40, le tandem Britannique Ned Collier Wakefield/Sam Goodchild, à la barre de Concise 2, menait la danse depuis la nuit dernière. Malheureusement pour les deux hommes, ils ont constaté ce matin un délaminage à l'avant de la coque (défaut de cohésion entre deux couches de matériaux). Une avarie qui les a contraint à l'abandon. Et comme si la liste n'était déjà pas assez longue après un peu moins d'une semaine de course, Vincent Riou et Hugues Destremau, engagé en Imoca avec PRB, ont également vu l'aventure s'arrêter là.

Une cloison étanche de leur embarcation s’est cassée dans la nuit de dimanche à lundi, et les deux hommes avaient choisi de faire escale à Horta, aux Açores, afin de tenter de réparer. En vain. "Au mieux, il faut trois jours de boulot pour faire une réparation correcte, a déclaré Riou, vainqueur du Vendée Globe 2004-2005. Je ne souhaite pas faire une réparation à la va vite qui ne sera pas suffisamment sécurisante pour le reste de la course. Et cela nous obligerait à repartir bien trop tardivement pour nous battre avec les autres". Un coup dur pour les deux coéquipiers qui, à bord de PRB, faisaient partie des grands favoris de cette transat.

Isabelle Trancoën