Burton Louis
Louis Burton | JEAN MARIE LIOT / DPPI

Burton abandonne

Publié le , modifié le

Et de quatre ! Comme on pouvait l'imaginer, Louis Burton a jeté l'éponge car il n'était pas en mesure de retourner aux Sables-d'Olonne pour un nouveau départ de ce Vendée Globe. Peu après, c'est Samantha Davies, victime d'un démâtage la veille qui a également annoncé son abandon. En moins d'une semaine de course, quatre skippers (sur les 20 au départ) ont quitté l'aventure de cette septième édition.

Ce vendredi a d'abord débuté avec l'annonce de Burton, mais les organisateurs s'attendaient à ce que la journée soit moins heureuse encore. Le benjamin de la course (27 ans) est arrivé ce vendredi matin au port de La Corogne, où il est rentré seul. Le mât est resté en place, et Louis Burton est en bonne santé. Son navire, "Bureau Vallée" était entré en collision avec un chalutier dans la nuit de mardi à mercredi au large du Portugal, mais il espérait encore pouvoir rallier les Sables-d'Olonne. Le règlement du Vendée Globe stipule en effet que les concurrents peuvent revenir à leur point de départ et procéder à des réparations, mais à condition d'en repartir avant une date butoir mardi prochain (à 13h02).

"Mais l'arrivée d'un vent fort de secteur nord dans le golfe de Gascogne  (20 à 25 noeuds) l'obligeant à passer bâbord amure", aurait rendu "le retour aux Sables d'Olonne périlleux". Le hauban abîmé aurait alors été "sous tension  et le risque de démâtage réel", précise le communiqué. "Le retour de Burton était conditionné par le fait que Bureau Vallée reste 'tribord amure' (avec un vent venant de la droite, ndlr), afin de ne pas solliciter le hauban bâbord, très endommagé lors de la collision", a précisé le PC course. "Les conditions météo ont mis à terre cette belle détermination et Louis a été contraint de rallier La Corogne et de signifier son abandon à la direction de course", ont ajouté les organisateurs.

Il ne reste plus que 16 hommes en lice

Elle était la seule femme participante, mais Samantha Davies a été contrainte à l'abandon. La Britannique a confirmé l'information au cours d'une liaison  téléphonique avec la direction de course. "J'ai le moral très bas mais je vais bien", a-t-elle expliqué. Le voilier de la Britannique, Savéol, a perdu son mât à environ 130 milles (200 km) dans le nord-ouest de Madère. Après avoir été informée de la situation, la direction de course est entrée en contact avec le Cross Griz Nez pour déclencher un avis urgent aux navigateurs (AVURNAV). "Tous les navires naviguant dans un rayon de 200 milles autour de Savéol ont été informés de l'incident et de la position du bateau".

Lorsque l'incident s'est produit, la navigatrice se trouvait à l'intérieur du bateau, avec des conditions de vent de 35 nœuds et une mer très formée. "Alors qu'elle s'apprêtait à sortir sur le pont pour prendre un troisième ris, elle a entendu un bruit puis a senti le mat tomber coté bâbord", a indiqué le PC course du Vendée Globe. Davies a alors coupé le gréement dans ces conditions, et s'est mise en sécurité à l'intérieur du bateau avec combinaison et matériel de survie en attendant de meilleures conditions climatiques.

Le calme revient, Le Cléac'h aussi

Vers 1h30 du matin, Davies était parvenue à couper les câbles du gréement, ainsi que les écoutes et les drisses. Ce n'est qu'au petit matin qu'elle s'est rendue compte des dégâts avant la mise en marche du moteur pour faire route vers Madère. Depuis quelques heures, les conditions étaient plus calmes et la navigatrice en avait profité pour se reposer.

Au même moment, Armel Le Cléac'h a ravi à son compatriote François Gabart la première place, profitant de conditions plus favorables à l'ouest. Selon le pointage de 04h00 heure GMT vendredi, Le Cléac'h (Banque Populaire) devançait Gabart (Macif) de 7,5 milles et le Suisse Bernard Stamm (Cheminées  Poujoulat) de 9,5 milles.

Classement à 04h00 GMT:
1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque Populaire) à 22466,1 milles de l'arrivée
2. François Gabart (FRA/Macif) à 7,5 milles du premier
3. Bernard Stamm (SUI/Cheminées Poujoulat) à 9,5
4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 73,5
5. Jean-Pierre Dick (FRA/Virbac-Paprec 3) à 87,7
6. Vincent Riou (FRA/PRB) à 96,9
7. Jérémie Beyou (FRA/Maître CoQ) à 102
8. Mike Golding (GBR/Gamesa) à 134,7
9. Jean Le Cam (FRA/SynerCiel) à 151,3
10. Dominique Wavre (SUI/Mirabaud) à 174

> Voir les positions des concurrents sur la carte

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Romain Bonte