Actual Leader
Le bateau Actual Leader. | Ronan Gladu / Actual Leader

Brest Atlantiques : statu quo pour les trois trimarans

Publié le , modifié le

La Brest Atlantiques aborde une période plus calme dans la course. Les places des trois trimarans, qui font voile vers Brest, restent inchangées ce mardi. Le Maxi Edmond de Rothschild garde la tête devant Actual Leader alors que le bateau Macif va tenter de remonter, après avoir changé de trajectoire.

La remontée vers Brest s'avère calme. Après de multiples rebondissements et abandons, les trois derniers trimarans encore en course n'agitent pas beaucoup la Brest Atlantique depuis deux jours. Le Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas/Charles Caudrelier) et Actual Leader (Yves Le Blevec/Alex Pella) font toujours course en tête ce mardi. Mais les deux bateaux sont empêtrés dans des vents faibles, provoquant une avancée peu rapide.

"Nous sommes en train de contourner l’anticyclone de Sainte-Hélène par le nord, c’est laborieux. Le vent est souvent plus faible que prévu, on se retrouve dans des trous d’air, où il n’y plus que 2-3 nœuds de vent. Nous avons encore minimum 48 heures à avancer comme ça", témoigne Ronan Gladu, media man d'Actual Leader. « C’est monotone, oui, reconnaît de son côté Franck Cammas dans une vidéo. Mais parfois, ça fait du bien d’avoir des journées sans manœuvres, où on peut checker le bateau et bricoler avant d’attaquer l’hémisphère Nord. C’est vrai que l’équateur nous paraît long à franchir, mais en même temps, on vient de loin, de Cape Town, ce n’est pas la porte à côté. » 

En revanche, Macif pourrait voir sa stratégie payer. François Gabart et Gwénolé Gahinet ont en effet choisi depuis dimanche de virer à l'ouest, ne suivant pas la trajectoire de leurs camarades. Si pour l'heure la tactique ne porte pas ses fruits, le bateau pourrait réduire l'écart très prochainement. « Quand on regarde la progression d'Actual, on voit qu'ils vont un peu moins vite par rapport à ce qu'on avait imaginé, c'est plutôt une bonne chose », a confié Gwénolé Gahinet. Son compère enchérit : « On avance plus vite que les routages, c'est plutôt chouette. » 

France tv sport francetvsport