Maxi Edmond de Rothschild Brest Atlantiques

Brest Atlantiques : Le Pot-au-noir en vue, mais pas de changement au classement

Publié le , modifié le

Le Maxi Edmond de Rotschild reste fermement accroché à la tête de la Brest Atlantiques jeudi après être repassé dans l’hémisphère Nord. Franck Cammas et Charles Caudrelier ont débuté dans l’après-midi la traversée du Pot-au-Noir, un passage toujours rempli d’incertitude. Derrière, François Gabard et Gwénolé Gahinet (MACIF) filent à toute allure pour revenir sur les leaders.

La Bretagne se rapproche un peu plus pour les trois Maxis encore en lice sur la Brest Atlantiques. Les trois navires sont repassés dans la moitié Nord du globe, toujours avec le Maxi Edmond de Roschild aux commandes. Franck Cammas et Charles Caudrelier comptent toujours une avance confortable sur Actual Leader, deuxième à près de 500 miles et MACIF, troisième un peu plus loin derrière. Mais François Gabard et Gwénolé Gahinet filent à vive allure ces dernières heures et grappillent leur retard au moment d’aborder le Pot-au-Noir.

Totalement à l’arrêt la nuit dernière, MACIF a retrouvé des vents favorables à la mi-journée et fonce à 28,8 nœuds de moyenne (53,3 km/h) entre 12h et 16h. Suffisamment pour entretenir l’espoir sur le trimaran. "On est contents d’être dans cette position, c’est maintenant qu’il faut transformer notre option, faire de la vitesse plein nord pour essayer de rattraper notre retard, a réagi François Gabard. On a Actual devant nous, à 45 degrés, ils ont normalement encore un bord à tirer pour se positionner par rapport au Pot-au-noir, on devrait pouvoir regagner sur eux assez rapidement dans les heures qui viennent."

Les prochains jours promettent une sacrée partie de manivelle avec l’entrée dans le Pot-au-Noir et ses vents très aléatoires. Le leader Edmond de Rotschild ne devrait pas subir de contretemps météorologiques mais tout est possible dans cette zone mythique de la voile. L’arrivée ensuite vers les Açores ne s’annonce pas non plus simple, l’anticyclone qui borde les côtes pourrait clouer les concurrents sur place et rebattre les cartes. MACIF pourrait alors tirer profit de son choix de cap audacieux.

Le classement (à 16h00)

  1. Maxi Edmond de Rotschild, à 2795 miles de l’arrivée
  2. Actual Leader, à 492,5 milles du leader
  3. MACIF, à 801,6 miles du leader