Loïck Peyron portrait lunettes
Loïck Peyron | AFP - JAIME REINA

Banque Populaire V déjà à fond

Publié le , modifié le

Banque Populaire V, le plus grand trimaran de course océanique au monde, barré par Loïck Peyron, a pulvérisé lundi le record SNSM Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) - Sainte-Marine (Finistère), deux aller-retour de 360 milles (648 km) en 11 heures et 48 minutes. Parti de Saint-Nazaire dimanche soir, le maxi multicoque, long de 40 mètres, y est revenu lundi à 06h48 après avoir accompli ses deux boucles.

Le record était détenu depuis l'an dernier par un autre trimaran, Gitana 11, en 19 heures et 39 minutes. Celui-ci, barré par Sébastien Josse, a terminé cette fois-ci deuxième, 2 heures et demie derrière Banque Populaire V. Loïck Peyron, qui a remplacé Pascal Bidégorry à la barre de Banque Populaire V, et son équipage ont tenu une moyenne supérieure à 30 noeuds (54 km/h) entre dimanche soir et lundi matin, réalisant des pointes à 40 noeuds (72 km/h). "Nous avons vécu un bien joli record SNSM (...), a déclaré Peyron à son arrivée. On n'a rien vu ou presque: c'était gris et trempé! Il y a eu d'abord un départ un peu compliqué au milieu d'une flotte nombreuse" (ndlr: 70 bateaux au départ, monocoques et multicoques). "Avec une si grosse machine, sans moteur, on se sent un peu limite, a-t-il ajouté. On est donc parti extrêmement prudemment: c'était la consigne (...). Et ensuite, à l'attaque avec un équipage exceptionnel!" 

Bon début pour Peyron

"Ce bateau, a-t-il poursuivi, est une machine à records incroyable, un magnifique navire à bord duquel on a une sensation de protection totale (...). Banque Populaire V, qui est très haut sur l'eau et très bien protégé, est mille fois plus sécurisant que beaucoup de monocoques de course". Peyron, 52 ans, a été choisi début juin pour skipper Banque Populaire V avec pour objectif de battre le record du tour du monde à la voile et sans escale, le mythique Trophée Jules-Verne, détenu depuis le 20 mars 2010 par Franck Cammas en 48 jours, 7 heures et 44 minutes. Le record SNSM (à l'origine Saint-Nazaire/Saint-Malo) a pour but de promouvoir la sécurité en mer et d'encourager les soutiens à l'égard des sauveteurs bénévoles de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

AFP