Akena Verandas
Akena Verandas | @Effets Mer

Akena démâte, Macif prend la main

Publié le , modifié le

La série noire se poursuit sur la Transat Jacques Vabre. Après déjà deux retraits la veille, c'est un nouvel abandon que doivent déplorer les organisateurs de la 10e édition de cette course en double, avec le démâtage du monocoque Akena Verandas. Sains et saufs, Arnaud Boissières et Gérald Véniard devraient indiquer rapidement si ils seront en mesure d'établir un gréement de fortune. Pendant ce temps, le classement a un peu changé en tête.

Le démâtage a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi alors que le voilier de 18,28 mètres se trouvait à la latitude de Crozon. "A 3h52, Arnaud Boissières et Gérald Veniard ont informé la direction de course que le bateau AKENA Vérandas avait démâté", explique un communiqué d'Akena Vérandas. "Tout va bien à bord. Les deux hommes ne sont pas blessés. La course s’arrête donc là pour AKNEA Vérandas qui avait effectué un très bon début de parcours. Le duo attend le lever du jour pour voir s'il peut faire route sous gréement de fortune", a précisé le communiqué.

En termes de classement, il n'y a pas eu de bouleversement dans les catégories Multi 50 et Class 40. Yves Le Blevec et Samuel Manuard (Actual) tiennent toujours à distance le Crêpes Whaou ! de Franck Yves Escoffier et Antoine Koch, mais l'écart reste mince (1 mille). Le fossé semble se creuser en revanche un peu plus avec le troisième larron, Prince de Bretagne barré par Lionel Lemonchois et Mathieu Souben (à 39,50 milles). En Class 40, le leader se nomme toujours Aquarelle.com. Ses skippers Yannick Bestaven et Eric Drouglazet voient toutefois la concurrence se rapprocher peu à peu. Concise 2 de Ned Collier Wakefield et Sam Goodhild pointait à 3,9 milles au point de 8h, alors que Bureau Veritas Dunkerque Plaisance de Stéphane Le Driaison et Thomas Ruyant lui tenait également la dragée haute.

Mais le véritable changement s'est effectué dans la catégorie reine (Imoca). Le Macif de François Gabart et Sébastien Col a en effet repris les commandes, et compte à présent 10,5 milles d'avance sur le Virbac-Paprec 3 de Jean-Pierre Dick et Jérémie Beyou. En tête lors de la première journée, Marc Guillemot et Yann Elis (Safran) se retrouvent septièmes, à 22,40 milles des nouveaux leaders.

Romain Bonte