Les besoins énergétiques d'un skipper.

49 Jours Chrono : les besoins énergétiques d’un skipper comme François Gabart ne sont pas les mêmes que les « terriens ». En effet, ces besoins sont augmentés notamment en raison de la période d’éveil qui est plus importante sur un bateau. Le navigateur a ce besoin de toujours rester actif et la dépense d’énergie est décuplée avec le roulis du bateau qui va demander au marin de toujours compenser les mouvements de la mer, les manoeuvres, etc… Eve Tiollier, nutritionniste à l'INSEP, nous raconte.

Publié le , modifié le